publicité

La plus grande usine de bauxite de la Jamaïque rachetée par des chinois

Alpart, la plus grande usine de bauxite, le principal minerai d'aluminium, redémarre ses opérations après 9 ans de fermeture. C’est la multinationale chinoise JISCO qui a racheté l’usine pour 299 millions de dollars américains, de son ancien propriétaire russe, RUSAL.

Site d'Alpart, usine de bauxite à la Jamaïque © jamaicaobserver
© jamaicaobserver Site d'Alpart, usine de bauxite à la Jamaïque
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le
La réouverture de l’usine de bauxite Alpart est une aubaine pour les paroisses de Saint-Elizabeth et Manchester situées dans le sud-ouest de la Jamaïque. Alpart, ouvert depuis 1969, a été victime de la crise mondiale. La production s’est arrêtée en 2008. Du jour au lendemain, 1.000 personnes se sont retrouvées au chômage.

Et pourtant, cette usine sophistiquée avait la capacité de transformer la bauxite en aluminium. Chaque année 4,9 tonnes de bauxite étaient transformés en 1,65 millions de tonnes d’aluminium.

Les représentants de la multinationale chinoise, JISCO et les autorités jamaïcaines à l'inauguration d'Alpart © jis
© jis Les représentants de la multinationale chinoise, JISCO et les autorités jamaïcaines à l'inauguration d'Alpart
JISCO, la multinationale chinoise, fondée en 1958, va injecter deux milliards de dollars dans la modernisation de l’usine. 1000 personnes seront embauchées sur le site. 700 d’entre elles sont de la Jamaïque.

Après la fermeture de l’usine en 2008, les techniciens hautement qualifiés de la Jamaïque sont tous partis à l’étranger à la recherche de travail. Ils ont probablement, l'opportunité de revenir chez eux
  1 496 127 606

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play