Polémique après la coupe de France : les Martiniquais s'excusent pour des propos jugés injurieux à l'égard des Guyanais

polémique
Dirigeants du Club Franciscain en Guyane
Gendarmes et dirigeants du Club Franciscain lors de l'intervention des manifestants à l'hôtel. ©Radio Péyi

Joueurs et dirigeants du Club Franciscain reviennent en Martinique après une journée (31 janvier 2021), forte en émotion. Des manifestants se sont présentés à l'hôtel des joueurs pour exiger et obtenir des excuses suite à des propos jugés injurieux vis-à-vis des Guyanais.

"J'ai eu la peur de ma vie", déclare Patrick Litorié, président du Club Franciscain qui a vu débarquer des manifestants, certains à moto, d'autres en voiture ou à pied dans l'hôtel qui a hébergé joueurs et dirigeants de l'équipe martiniquaise qualifiée pour les 16es de finale de la coupe de France de football.

En célébrant en chantant leur victoire, les franciscains ont tenu des propos en créole jugés insultants vis-à-vis des joueurs guyanais.  "C'est comme ça que vous célébrez vos victoires ?", s'étonne le commentateur d'un site populaire en Guyane.

Des Guyanais se sont sentis offensés. Ils sont venus à l'hôtel réclamer et obtenir les excuses des joueurs du Club Franciscain. Les joueurs qui ne pensaient pas que leur ferveur provoquerait une telle polémique, ont présenté leurs excuses aux Guyanais, par leur capitaine Stéphane Abaul.

L'ancien attaquant international et consultant Frédéric Piquionne (Martiniquais), qui a partagé la vidéo polémique en direct lors d'une émission sportive sur RMC, a lui aussi présenté ses excuses. 

(Re)voir le résumé des faits avec Stéphane Petit-Frère. 

`Polémique après le match Club Franciscain / Us Sinnamary

Des politiques s'en mêlent

 

Très tôt les protestations politiques sont venues de l'association des maires de Guyane, de Michel-Ange Jérémie, maire de Sinnamary et de Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Le maire du François (Martinique) Samuel Tavernier s'est empressé de présenter des excuses aux Guyanais ainsi qu'Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM.

Sans doute grisés par l'euphorie de la victoire, les joueurs Martiniquais ont eu des propos déplacés à l'égard de l'équipe adverse. Je condamne fermement ce dérapage et rappelle que l'ADN du sportif doit rester, en toute circonstance, le respect des autres et le fairplay.

Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique

 

La ligue de football de Martinique a aussi présenté des excuses à la Guyane" par rapport à ce comportement que nous avons eu à l'issue de ce match" a déclaré Jean-Claude Varru, secrétaire général de la ligue de Martinique.