Pompiers en grève : le service minimum est assuré par les astreintes

social
Les pompiers en grève
Les sapeurs-pompiers de la caserne de Fort-de-France en grève ©Dominique Legros

En grève à l'appel du syndicat CGTM, les sapeurs-pompiers de Martinique assurent un service minimum sur réquisition du préfet et du président du service territorial d'incendie et de secours. 

Comme hier (lundi 8 février 2021) la grève des sapeurs-pompiers est encore suivie aujourd'hui par l'ensemble des hommes du feu (professionnels), notamment à la caserne de Fort-de-France.

Un service minimum est assuré le temps de la grève sur réquisition. 

En cas de refus d'obtempérer aux ordres de réquisition, les agents s'exposent à des sanctions disciplinaires précise l'arrêté préfectoral en date du 5 février 2021.

 

Arrêté portant la mise en oeuvre d'un service minimim pendant la grève des sapeurs-pompiers

 

 

Appel à la grève lancé par le syndicat CGTM

 

Le syndicat CGTM des sapeurs-pompiers attire l'attention des autorités sur les points de revendications suivants : 

-Paiement de la prime COVID pour tous les agents du STIS (service territorial d'incendie et de secours)
-Respect des protocoles signés concernant la mise en place de la complémentaire santé
-Mise en place du concours de sergent au 1er trimestre 2021
-Mise en place du concours de caporal SPP
-Mise en paiement de la prime de feu depuis la sortie du décret de référence.
-Passage aux 12 heures pour les sapeurs-pompiers en garde.
-La construction d’un service logistique et technique.