martinique
info locale

La population de Martinique diminue... à cause du départ des jeunes

famille
Université des Antilles
Etudiants du campus de Schoelcher en Martinique ©Martinique la 1ère
Selon le dernier baromètre démographique de l’INSEE, la Martinique perd des habitants chaque année. Le départ des jeunes serait à l’origine de ce déclin explique l’institut nationale des statistiques. Au 1er janvier 2019, l’île comptait 363 480 habitants.
372 594 habitants en Martinique au 1er janvier 2017 contre une estimation de 363 480 au 1er janvier 2019 : en deux ans, l’île a perdu 9114 de ses enfants. Pour l’Institut Nationale des Statistique et des Études Économiques, en dehors des décès, le départ des jeunes pour la poursuite de leurs études ou la quête d’emplois, est à l’origine de la baisse de la population (en âge de procréer).

En dix ans, elle décroît en moyenne de 3 300 habitants par an, alors que la population française est en augmentation continue sur la même période. (…)
Ce phénomène de dépeuplement, loin de se résorber, s’accentue au fil du temps (– 0,8 % en moyenne par an de 2012 à 2017, contre – 0,5 % de 2007 à 2012).

 

Naissances plus dynamiques en 2018


L’espoir de compenser ce déficit démographique à l’avenir est permis, car même si la population (en âge de procréer) a chuté ces dernières années, la courbe des naissances a été plus dynamique en 2018 observe l’INSEE.
3 670 bébés sont nés en Martinique, soit 30 naissances de plus qu’en 2017. Cette légère hausse est survenue après trois ans de baisse consécutive et une diminution des naissances de 31% en dix ans.
 

Décroissance prévisible jusqu’en 2040


D’après une projection de l’INSEE publiée en janvier 2011, "à l’horizon 2040, la Martinique sera peuplée de 423 000 habitants, si les tendances démographiques récentes en matière de fécondité, mortalité et migrations se prolongent. (…)
La croissance de la population régionale serait faible jusqu’à 2035, date à laquelle pourrait intervenir un retournement de tendance. Alors, la population commencerait à décroître jusqu’en 2040".

Insee Projection

Publicité