publicité

Prélèvement à la source : "toutes les vérités ne sont pas dites", selon les syndicalistes

Le prélèvement à la source de l'impôt entrera en vigueur au 1er janvier 2019. François-Xavier Ferruci et Sandra Martinon du syndicat "Solidaires Finances publiques" estiment qu'il y a un manque de transparence de la part du gouvernement, et des risques psycho-sociaux à prévoir...

Sandra Martinon et François-Xavier Ferruci du syndicat "Solidaires Finances Publiques" © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Sandra Martinon et François-Xavier Ferruci du syndicat "Solidaires Finances Publiques"
  • Pedro Monnerville - Jean-Claude Samyde
  • Publié le
Taux neutre ou taux individualisé, les contribuables devront choisir pour le prélèvement à la source de l'impôt. L'administration vous invite dès cette année à choisir pour l'établissement de votre futur taux. Le prélèvement à la source entrera en vigueur au 1er janvier 2019. 

Sans effectifs supplémentaires


François-Xavier Ferruci, le secrétaire général du syndicat "Solidaires Finances publiques, tacle les complexités du dispositif qui est loin d’être aussi simple comme le prétend le gouvernement.
Ce nouveau dispositif a été mis en place sans effectifs supplémentaires dans l'administration fiscale. Les agents précisent qu'ils n'ont pas toutes les informations. À terme ils craignent des tensions dans les services des impôts.

François-Xavier Ferruci

secrétaire général du syndicat Solidaires Finances Publiques

Malaise dans les équipes locales ?


Pour Sandra Martinon, secrétaire départementale du syndicat Solidaires Finances publiques, les agents sont à ce jour, dans l’impossibilité d’accompagner les contribuables en quête d’information. Une situation qui à terme, peut entraîner des relations tendues avec les contribuables. La syndicaliste dénonce des conditions de travail exécrables et une situation qui ne fait qu’empirer. Les réductions d'effectifs ne devraient pas s'arrêter.

Sandra Martinon

secrétaire départementale de Solidaires Finances Publiques Martinique
Les agents des impôts comptent se mobiliser dès la semaine prochaine, après la fête du travai, le 3 mai 2018.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play