Premier repas végétarien pour les élèves des écoles de Fort-de-France

éducation
menu végétarien
©RitaE de Pixabay
Ce jeudi 10 septembre 2020, la cantine scolaire de Fort-de-France sert son premier repas végétarien. Cette décision découle de la loi Egalim "pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous".
Depuis le 1er novembre 2019, conformément à la loi Egalim, toute la restauration scolaire, de la maternelle au lycée, doit proposer au moins un menu végétarien par semaine, c'est-à-dire un menu unique (ou alternatif dans le cas ou plusieurs menus sont proposés) à base de protéines végétales, pouvant également comporter des œufs ou des produits laitiers.
 
Cette mesure s'inscrit dans le cadre du nouveau Programme National pour l'Alimentation (PNA3), dont l'un des objectifs est la promotion des protéines végétales en restauration collective.
 

Issue des États Généraux de l’Alimentation, elle fixe des objectifs précis, notamment en ce qui  concerne la restauration collective.
Elle oblige à introduire 20% de produits bio et un repas végétarien par semaine.
Principales impactées : Les cantines scolaires même si certaines communes n’ont pas attendu cette législation pour agir.

(bulletindescommunes.net)


Fort-de-France donne le "LA" de l'alimentation végétarienne en cantine

  
C'est dans ce cadre, que la municipalité de Fort-de-France propose aux enfants de ses écoles, son premier menu végétarien, jeudi 10 septembre 2020. "Les acteurs de la restauration collective seront accompagnés, via le Conseil National de la Restauration Collective (CNRC), pour mettre en place ces dispositions et les évaluer" précise le programme.
Cette mesure est en effet d'abord menée à titre expérimentale pendant deux ans.
 

Pour les équipes de cuisine, la principale difficulté consiste à insérer le menu végétarien dans un plan alimentaire respectueux des exigences relatives à la qualité nutritionnelle des repas (arrêté du 30 septembre 2011).
 
De plus, elles seront formées aux repas végétariens et doivent apprendre à élaborer des repas à partir d'ingrédients peu utilisés de nos jours : les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots…) associées à des céréales, des œufs, des produits laitiers.

(Ministère de l'agriculture et de l'alimentation)

Cantine
cuisine centrale de Fort-de-France ©Martinique la 1ère
Les 70 agents de la cuisine centrale avaient déjà été sensibilisés sur ce projet. Il y aura donc beaucoup de légumes dans les assiettes pour cette première. 
 

Chez nous, à la direction de la restauration, les cuisiniers sont déjà formés à la préparation de menus végétariens. Mais cette expérience sera peaufinée au fil du temps.

Dans l'assiette des élèves il y aura une salade de pommes de terre au basilic, une escalope végétarienne à base de légumes, et un bouquet de 6 autres légumes, ainsi qu'une banane bio comme dessert.  

(David Delin, responsable de la restauration collective pour la ville)


"Cette expérience sera renouvelée dans un premier temps une fois par mois puis à moyen terme, ce sera une fois par semaine", précise David Delin.

Chaque jour, près de 7000 repas sont servis dans l'ensemble des écoles de Fort-de-France.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live