publicité

Présidentielle : la dernière ligne droite

La campagne officielle démarre ce lundi 10 avril pour deux semaines. Chacun des onze candidats en lice aura droit au même temps de parole à la radio et à la télévision jusqu’au jour du vote, le 23 avril. C'est la dernière ligne droite d’une campagne inédite à plus d’un titre.

Les onze candidats à la présidentielle, le 4 avril 2017 à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). © LIONEL BONAVENTURE/AFP
© LIONEL BONAVENTURE/AFP Les onze candidats à la présidentielle, le 4 avril 2017 à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
  • Par Jean-Marc Party
  • Publié le
Dans un demi-siècle, quand la crise d’identité de la France ne sera plus qu’un mauvais souvenir, les historiens, politologues et humoristes disposeront d’un matériau conséquent pour écrire des thèses et des chansons sur la campagne présidentielle de 2017. Depuis six mois, pas une semaine ne s’est passée sans un rebondissement, une révélation, une déclaration tonitruante.
 
Les chercheurs du futur s’arrêteront sur quelques faits posant question. Déjà, le faible nombre de femmes, deux seulement sur les onze candidats, au pays des droits …de l’homme. Elles se situent aux extrémités du spectre politique, l’une communiste révolutionnaire, l’autre patriote. Ensuite, le fait que cinq candidats se sont déjà présentés à cette élection. Sur les onze prétendants, la plupart sont des professionnels de la politique ou coutumiers des allées du pouvoir.
 
Enfin, les deux candidats issus des primaires de leur famille politique sont en mauvaise posture, n’étant pas certains de se qualifier pour le second tour. Ce n’était absolument pas prévu ! Le plus croustillant pour nos chercheurs du futur : deux candidats sont sous le coup de poursuites judiciaires pour détournement présumé d’argent public. La France République bananière ? Incroyable !
 
Et puis 2017 n’aura pas été seulement une annus politicam horribilis. Le poids des médias citoyens n’aura jamais été aussi important. Pas un candidat qui n’ait été présent sur les principaux réseaux sociaux, alimentés par une équipe dédiée de militants rompus aux techniques de l’internet. Nous avons même vu le champion de l’insoumission civique se démultiplier par hologramme. Ceci étant, les réseaux sociaux ont véhiculé une quantité astronomique de contre-vérités, rumeurs, idioties et intox. Du jamais vu !
 
Les chercheurs du futur, dans un demi-siècle, quand la France sera devenue une république où tous les citoyens sont réellement égaux, auront décidément de belles histoires à raconter.
1 491 810 122

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play