Prêtres et Diacres de Martinique réunis à Fort-de-France, pour célébrer la fête du Sacré-Cœur

religion
David Macaire / célébration du Sacré-Coeur / église
L'archevêque David Macaire préside la consécration du diocèse au Sacré-Coeur de Jésus à la paroisse de Balata à Fort-de-France (11 juin 2021). ©Capture vidéo Facebook radio Saint-Louis

Vendredi 11 juin 2021, l’ensemble du diocèse de Martinique s’est retrouvé à la paroisse de Balata, pour la consécration au Sacré-Cœur de Jésus. La cérémonie qui a duré plus de 2h30, a été présidée par l’Archevêque David Macaire.

Vendredi 11 Juin 2021, Mgr David Macaire a présidé la messe pontificale de la fête du Sacré-Cœur à l’église de Balata, laquelle porte le même nom. Autour de l’Archevêque, les Prêtres et les Diacres du diocèse étaient vêtus de chasubles ornées du cœur enflammé de Jésus, sensé "embraser" (symboliquement) la Martinique.

Prêtres / Diacres / sacré-cœur
Prêtres et Diacres arborant des chasubles ornées du "cœur rouge enflammé de Jésus", lors de la célébration du Sacré-Coeur à l'église de Balata à Fort-de-France (11 juin 2021) ©Capture vidéo Facebook radio Saint-Louis

"Une grande grâce pour la Martinique"

 

Par l’acte de la consécration au Sacré-Cœur, la Martinique veut se donner totalement à Jésus.

Tous les catholiques de l’île s’engagent à reconnaître la divine royauté du Cœur de Jésus, accepter son règne, devenir un instrument dans ses mains.

 

Cette totale disponibilité permet à notre Seigneur de nous "utiliser", nous et ce que nous avons pour accomplir sa mission (…).

 

C’est dire que nous devenons un bien de Jésus et étant ce bien, nous le supplions de nous protéger et de veiller sur nous, lui, Jésus qui est devenu notre "propriétaire".

 

C’est une grande grâce pour la Martinique. Demander à Jésus de nous utiliser tout en étant dans son Cœur.

(Père Gilles Aïzo – martinique.catholique.fr)

David Macaire / croix église
L'archevêque David Macaire, encense la croix de la Basilique du Sacré-Coeur de Balata (11 juin 2021). ©Capture vidéo Facebook radio Saint-Louis

La célébration a été notamment marquée par la sonnerie simultanée des cloches de toutes les églises de l’île, à 11h précises.

A l’intérieur de la Basilique décorée de fleurs locales pour la circonstance, l’animation a été assurée par une chorale d’élèves et d'anciens élèves du couvent Saint-Joseph de Cluny, sous la direction de Steeve Louis-Joseph Dogué.

Animation / sacré-coeur / église
Animation des élèves et anciens élèves du couvent de Cluny de Fort-de-France, lors de la célébration de la fête du Sacré-Coeur (juin 2021). ©Capture vidéo Facebook radio Saint-Louis

Le dernier mot : "la tendresse"

 

Pour conclure sa prédication, David Macaire a lancé un appel ému aux fidèles.

Le dernier mot, c’est la réalité que j’aimerais que chacun de nous expérimente (…). 

 

En ces temps de violence, de relations parfois dures entre les hommes, entre les jeunes, entre les hommes et les femmes, au travail, parfois dans l’église, en ces temps où les relations ont tendance à devenir comme celles de la jungle, de plus en plus…

 

Le mot que j’aimerais invoqué, sur toi, sur moi et sur nous, pour les mois et les années à venir pour notre Martinique…J’ose : c’est la tendresse !

(L’archevêque David Macaire)

Diocèse Martinique / David Macaire / églises
L'archevêque David Macaire face à la carte des paroisses du diocèse de Martinique. ©Capture vidéo Facebook radio Saint-Louis

Cette fête du Sacré-Cœur aura duré plus de 2h30 à l’église de Balata. Inaugurée le 15 août 1924, la rénovation de cet édifice est prévue au calendrier des travaux du diocèse dans les prochains mois a indiqué David Macaire.

Eglise du Sacré-Coeur / Fort-de-France / catholique
L'historique de la paroisse du Sacré-Coeur de Balata, son clocher et son autel, lors de la célébration du 11 juin 2021. ©Capture vidéo Facebook radio Saint-Louis