Primaire de la gauche : l'organisation se précise

politique
Primaire de la gauche
Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls. ©THOMAS SAMSON JOEL SAGET / AFP
Les primaires de la gauche se dérouleront en Martinique les 21 et 28 janvier prochain. Militants et sympathisants de gauche choisiront leur candidat pour l'élection présidentielle. 40 bureaux de vote seront disponibles sur l’ensemble du territoire. Les bureaux seront ouverts de 9h à 19 heures.
Les réunions s'enchaînent à un rythme soutenu. Les instances de la FSM (Fédération socialiste de la Martinique) sont entrain de finaliser l’organisation du scrutin. Plus de 200 bénévoles seront mobilisés. La FSM qui organise le scrutin aura le renfort de la machine du PPM (Parti Progressiste Martiniquais).


Les bureaux seront ouverts de 9 h à 19 heures

40 bureaux de vote seront disponibles sur l’ensemble du territoire. Installés en priorité dans des locaux municipaux. En moyenne un bureau par commune, et plusieurs points de vote sur la ville de Fort-de-France compte tenu du nombre d'habitants dans la capitale. Le vote aura lieu le samedi 21 janvier pour le 1er tour et le 27 janvier pour le second tour. Les bureaux seront ouverts de 9h à 19 heures. Ces primaires de la gauche devraient selon les premiers calculs coûter un peu plus de 12.000 euros.

Une charte des valeurs et 1 euro

Pour participer au scrutin, il suffit d’être de nationalité française et inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre dernier. Il faudra également signer la charte des valeurs de la gauche contenues dans la phrase suivante : " Je me reconnais dans les valeurs de la gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire ".
Pour glisser leurs bulletins dans les urnes, les électeurs devront en outre s’acquitter d’une participation financière d’1 euro (à chaque tour).
 

Des primaires en terme de communication

Pour la FSM,  le challenge est double : "faire mieux qu’en 2011 ou il y avait près de 2800 participants et surtout faire mieux que les primaires de la droite au mois de novembre dernier." Au final en Martinique 4500 personnes avaient participé au scrutin.
En termes de communication, pour expliquer le déroulement de la primaire et ses enjeux  La FSM misera d’avantage sur des distribution de tracts sur la voix publique ou encore sur des encarts publicitaires dans la presse quotidienne.
 

7 candidats pour la primaire de la gauche

Samedi 17 décembre 2017, la haute autorité de la "primaire citoyenne" a retenu, officiellement, 7 candidats pour la primaire de la gauche. Il s'agit des socialistes Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et Manuel Valls. François de Rugy (Parti écologiste), Jean-Luc Bennahmias (Front démocrate) et Sylvia Pinel (Parti radical de gauche) feront également parti du scrutin.