publicité

Le projet NEMO commence "à faire débat"

Alors qu'à l'époque, l'enquête publique n’a guère intéressé la population, aujourd'hui, le maire de Case-Pilote tente de mobiliser ses collègues et la population contre le projet NEMO de centrale d'énergie thermique des mers au large de Bellefontaine. 

Réunion à la mairie de Case-Pilote à propos du projet NEMO ( jeudi 15 mars 2018). © Mairie Case Pilote
© Mairie Case Pilote Réunion à la mairie de Case-Pilote à propos du projet NEMO ( jeudi 15 mars 2018).
  • Claude Gratien et Manuel Larade
  • Publié le
"Produire de l’électricité tout près de la Martinique avec des manipulations importantes d’ammoniaque" : c’est non! disent certains. La riposte contre le projet NEMO s’organise. Le projet de cette centrale d'énergie thermique des mers a été lancé depuis plusieurs années et a fait l’objet d’une enquête publique qui n’a guère intéressé la population ni même des nombreux élus mais c’est peut-être en train de changer.

Ralph Monplaisir (LREM*), le maire de Case-Pilote veut alerter "sur le caractère dangereux du projet", selon lui.

Hier soir jeudi 15 mars 2018), à la mairie, il avait convié la population à une réunion d’information. Une cinquantaine de personnes étaient présentes et des maires comme Félix Ismain (PPM*) de Bellefontaine, Frédéric Buval (PS*) de Trinité, Christian Rapha (LREM) de Saint-Pierre ou encore Gilbert Couturier (MIM*) du Gros-Morne.

Manuel Larade a recueilli la réaction de quelques administrés qui semblent s'emparer du sujet. "Il y aura toujours un danger", considère l'un des participants.

Avis du public sur le projet NEMO

 

*LREM La République En Marche
PPM Parti Progressiste Martiniquais
PS Parti Socialiste
MIM Mouvement Indépendantiste Martiniquais

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play