Un projet de parc éolien à Macouba, soumis à l'avis de la population de la commune

économie
Macouba
©routard.com
Cette consultation qui débute ce lundi 6 juillet 2020, s'inscrit dans le cadre du plan de transition énergétique. Les habitants auront 33 jours pour se prononcer dans cette enquête publique, un projet de parc éolien qui concerne 5 autres communes du nord atlantique et de la côte caraïbes.
Saint-Pierre, Morne-Rouge, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe, Grand-Rivière devront attendre un peu plus d'un mois, avant de connaitre la décision des administrés de la ville du Macouba où ce projet de parc éolien pourrait voir le jour.

Les macoubétins sont donc invités à donner leur avis en exprimant leurs interrogations, leurs craintes, et leurs attentes sur ce grand chantier, à travers l'enquête de 33 jours qui débute ce lundi 6 juillet 2020.
 

7 éoliennes déjà installées dans la zone

 
Les sites de Potiche et de Cheneaux sont d'ors et déjà retenus pour l'implantation de ce parc s'il devait voir le jour, ce qui donnerait plus de visibilité à la commune de Macouba. Sa voisine Grand-Rivière accueille déjà un parc de 7 unités en cours d'exploitation, fonctionnant avec l'énergie du vent.
 

24 mégawatts pour le projet de Macouba 


Le projet de la ville de Macouba comporte 6 éoliennes d’une puissance de 4 mégawatts chacune, soit au total 24 mégawatts pour l’ensemble. Chaque machine fait 180 mètres de hauteur et 136 mètres de diamètre.
Les certificats d’urbanisme ont été délivrés en septembre 2018 pour ce programme approuvé en commission plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique, en février 2019.
Eolienne Grand-Rivière
L'une des éoliennes de Grand-Rivière en Martinique ©Alain Livori
L’ambition est de produire de l’énergie électrique avec ces 6 appareils, afin d'alimenter non seulement la population de Macouba, mais aussi celle des villes environnantes.
 

19 000 tonnes de fuel économisées à terme


L'exploitation de cette énergie propre devrait permettre à la production électrique d’économiser à la longue, près de 19 000 tonnes de fuel.

Ce dossier s'inscrit dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l'énergie, visant à garantir  l’autonomie énergétique du territoire d’ici à 2030, à la faveur des alizés qui soufflent toute l’année sur l'île.
 

Une énergie propre encore poussive

 
A ce jour, la puissance éolienne du territoire n’est que de 15,1 mégawatts, par le biais des installations du Vauclin et de Grand-Rivière.
Le futur parc de Macouba, si il est accepté par ses citoyens, devrait impulser une nouvelle dynamique dans le secteur des énergies renouvelables en Martinique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live