Propos d'Emmanuel Macron : les réactions en Martinique

politique
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron ©ANDY BUCHANAN / POOL / AFP
Dans un entretien accordé aux lecteurs du Parisien, mardi 4 janvier 2022, le président de la République a assuré qu'il voulait "emmerder" les non-vaccinés. Une déclaration qui a entrainé des réactions en Martinique.

"Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie", a clamé le chef de l'Etat dans un entretien au Parisien, mardi 4 janvier 2022. "Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen", a-t-il ajouté.

Sommé de s’expliquer dès le début des questions au gouvernement devant le Sénat, Jean Castex n’a pas répondu sur la forme mais a confirmé la volonté du gouvernement de mettre la pression sur les non-vaccinés: « Qui outrage la nation ? Qui fracture la nation ? Qui conduit les soignants dans nos urgences à faire des choix éthiques dramatiques ? Eh bien c’est une infime minorité », a-t-il tancé.

Les réactions sont nombreuses en Martinique

 Josette Manin, la députée de Martinique,  Beatrice Bellay, la première secrétaire fédérale du Parti socialiste de Serge Aribot, de l'intersyndicale de la santé, Nausica Niasme Les Républicains Martinique.

Beatrice Bellay (Ps) -Serge Aribo (UGTM Santé) Josette Manin député ©Martinique la 1ère

Nausica Niasme, secrétaire territorial Les Républicains Martinique, a réagi par voie de communiqué : Par ces propos insultants et indignes, Emmanuel Macron, nous démontre une fois de plus qu'il n'est pas à la hauteur de la fonction présidentielle qu'il occupe. Diviser les français est la marque de fabrique de la macronie et cela ne peut plus durer" écrit Nausica Niasme.