Quelle est la qualité du réseau internet en Martinique ?

internet
Fibre optique Martinique
©Martinique

Depuis la crise sanitaire, le réseau internet est extrêmement sollicité. Télétravail, visioconférence, film en streaming, jeux en ligne se sont multipliés. Mais quel est l’état du réseau internet en Martinique ? Technologie la plus rapide, la fibre optique est-elle présente partout sur l'île ?

En Martinique deux structures, Orange et de la Collectivité Territoriale de Marrtinique, développent la fibre en partenariats et en complémentarités. Fort-de-France et de Schoelcher sont les deux premières communes a avoir bénéficié pour l’instant de "la fibre optique jusqu’à la maison".

L'opérateur historique a réalisé les installations, sur ses fonds propres, en passant une convention notamment avec les municipalités et la Collectivité. 

Nous avons commencé à déployer dès 2016 sur ces deux communes. Aujourd'hui nous sommes arrivés quasiment à la fin du déploiement.
Nous couvrons sur les deux communes avec environs 83% des prises raccordables pour lesquelles les habitants peuvent se raccorder à la fibre. 

Lyne Durpès, déléguée régionale d’Orange Martinique


Pour les 32 autres communes, c’est la CTM qui est chargée de déployer la fibre optique. Les travaux ont commencé depuis plusieurs années. Les câbles sous terrains ont été installés, les boîtiers de répartitions le sont également et la dernière partie qui consiste à relier la fibre au domicile des internautes, ce que l’on appelle donc "la fibre jusqu’à la maison", est en cours de réalisation.

Cela devrait aboutir à une commercialisation d’ici septembre 2021, mais pas sur tout le territoire.

Ces réseaux seront livrés par secteur et la mise en service commerciale est prévue à partir de septembre 2021 dans le secteur des Anses d'Arlet Nord. Et ça va se poursuivent par phase successive en secteur jusqu'à juin 2024. 

Daniel Marie-Sainte, membre du conseil exécutif de la CTM, en charge notamment des infrastructures et des réseaux numériques


En complément du réseau d’initiative publique de la CTM, l'opérateur historique développe aussi l’installation de la fibre dans 10 communes. Il s'agit des zones dans lesquelles le très haut débit existe déjà, mais pas la fibre à Ducos, au Lamentin, à Saint-Joseph, au Gros-Morne, au Saint- Esprit, à Trinité, à Sainte-Marie, au Robert, au François, et à Rivière Salée. 

Pour l’instant, la commercialisation vient tout juste de commencer. Le déploiement va se poursuivre jusqu’en 2023. Pour la CTM, environ 130 millions d’euros d’investissement ont été réalisés, pour installer la fibre sur toute l’île. 

Qu’en est-il de la couverture haut débit de la Martinique ?


Si toute la Martinique est couverte par L’ADSL haut débit, nous ne sommes cependant pas tous égaux devant notre vitesse de connexion à internet. 

Plus l'habitation est éloignée du commutateur, plus le débit s'affaiblit. Ce qui fait que les personnes qui bénéficient du très haut débit avec l'ADSL sont celles qui sont à côté de l'équipement. L'avantage de la fibre est que même si l'on est loin d l'équipement, on bénéficie de la même qualité de connexion. Il n'y a pas d'affaiblissement du débit. 

Lyne Durpès, déléguée régionale d’Orange Martinique


Il convient donc d'être attentif à ce que propose votre fournisseur d’accès. En effet, s'il peut louer de la fibre à l’opérateur historique, il arrive aussi qu’il joue sur les mots. Notamment sur la fibre qui n’arrive pas encore dans tous les foyers martiniquais. 

Malheureusement les fournisseurs d'accèsfont de la promotion commerciale qui peut tromper le public. On peut dire déjà que la Martinique est couverte en fibre, sauf que la fibre n'arrive pas "jusqu'à la maison" de chacun.
Comme c'est commercial, les fournisseurs d'accès vendent déjà la fibre alors que ce n'est pas encore le cas dans tous les quartiers.

Certains quartiers de Fort-de-France c'est possible. Certains quartiers de Schoelcher, c'est également possible. Mais les autres, les derniers mètres sont encore avec le câble en cuivre. 

Daniel Marie-Sainte, membre du conseil exécutif de la CTM, en charge notamment des infrastructures et des réseaux numériques  


Si vous habitez dans un immeuble, une plaque vous indique que la fibre a été installée chez vous. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre fournisseur d’accès. 

La première commercialisation du réseau d’initiative publique de la CTM aura lieu en septembre 2021 et concernera la commune des Anses d’Arlet. D’ici 2024 toute la Martinique devrait être connectée à la fibre optique. 

Comment savoir de quel débit l’on dispose ? 


Sur le site "ma connexion internet" de l'ARCEP, qui est l'autorité de régulation des télécommunications, il est possible de connaître les débits disponibles selon les opérateurs et les technologies employées, qu'il s'agisse de fibre, d'ADSL ou de 4G.

L’utilisation est plutôt simple, il suffit d’entrer sa commune et son adresse et un tableau apparaît listant les différents débits par technologies. Plusieurs couleurs sont assignées à des débits. La palette s’étend de l'orange pour moins d’un mégabit (Mb ou Mbit) à l’indigo pour 1 gigabit (Gb ou Gbit) et plus.  

En fonction de l'activité, le besoin exprimé en vitesse, est différent. Ainsi, pour le télétravail ou les études en visioconférences sur les applications dédiées, vous aurez besoin d’un minimum de 2 mégabits par seconde est nécessaire. Par ailleurs, plus il y a de participants plus la vitesse diminue. 

Pour regarder la télévision sur internet, un débit d’au moins 2 mégabits par seconde sera nécessaire, en basse qualité contre 5 à 6 mégabits en Haute Définition (HD). Pour regarder un film en streaming, il faut un débit similaire, soit environ 6 mégabits par seconde en HD.

Jouer en ligne demande plus vitesse encore, de 10 à 15 mégabits. 
Les chanceux qui disposent de "la fibre jusqu'à la maison", n'auront aucun problème pour cela. Le débit est au-delà de 20 mégabits par seconde.