martinique
info locale

Quelle est la place des intellectuelles dans l’histoire de la pensée antillaise ?

culture créole
Public à la CTM
« La généalogie de la Négritude, Aimé Césaire face aux « penseuses » de la « conscience noire ». L’Officiel Martinique revient sur l’intervention de Corinne Mencé-Caster à l’Hôtel de la CTM le 17 avril dernier. ©CTM
Retour sur l’intervention du Professeur d’Université, Corinne Mencé-Caster à l’Hôtel de la CTM le 17 avril dernier lors du colloque marquant les 10 ans de la mort d'Aimé Césaire. L'amphithéâtre a été attentif au rôle et la place des femmes dans l’émergence de la Négritude.
L’exposé présenté le 17 avril 2018 à l’Hôtel de la CTM, est extrait d’une étude plus large réalisée par Corinne Mencé-Caster sur la place des intellectuelles dans l’Histoire de la pensée antillaise, voire caribéenne.

Le travail est en cours et la chercheuse a pris les précautions nécessaires pour aborder le sujet. Comme elle le dit elle-même, "il est possible que les choix de certains termes soient revus".

Sur le terrain strictement scientifique, le Professeur d’Université, (ancienne présidente de l'Université des Antilles-Guyane), s’est appuyée sur des cas montrant les mécanismes en cours quand les femmes disparaissent de l’Histoire.

Selon notre partenaire l'Officiel Martinique, la démonstration de Corinne Mencé-Caster aura permis d’interroger et de proposer des pistes à l’absence de femmes, telles que les soeurs Nardal ou Suzanne Roussy, de l’idéologie de la Négritude, alors qu’elles ont été au coeur des débats à l’époque.

(Re)voir le reportage de l'Officiel Martinique.
« La généalogie de la Négritude, Aimé Césaire face aux « penseuses » de la « conscience noire ».

 

Publicité