publicité

Quels enseignements après le 1er tour des législatives en Martinique ? (résultats définitifs)

Le premier tour  des législatives en Martinique est bien sûr marqué par un important taux d'abstention, mais aussi par la prime aux sortants et une dilution de certaines formations politiques ou personnalités politiques.

Illustration de l'abstention à la mairie de Rivière-Salée © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Illustration de l'abstention à la mairie de Rivière-Salée
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le

Abstention

73,94% d'abstention pour le premier tour des législatives en Martinique, un chiffre inquiétant sous un régime démocratique ! Les citoyens qui s'expriment notamment sur les réseaux sociaux, expliquent leur manque d'engouement par le nombre trop élevé de candidats, la difficulté de bien comprendre le rôle du député ou le sens de leur engagement. Le débat fut souvent hors sujet, sur la voie publique comme dans les médias."Nous choisirons au second tour", disent les plus intéressés par la campagne.

Prime aux sortants

Ce contexte de faible mobilisation profite aux députés sortants. Serge Letchimy (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle), obtient 60,17% des suffrages. Il n'a raté sa réélection dès le premier tour qu'à cause de l'abstention classique à Fort-de-France. Dans le nord, Bruno Nestor Azérot, le maire de Sainte-Marie, sait combien il peut compter sur sa ville (plus grand nombre d'électeurs de la circonscription), pour garder son siège.
Jean-Philippe Nilor (8780), victime d'une campagne très dure, devance largement Sylvia Saithsoothane (3386), sa partenaire de droite à la CTM. La saléenne qui réalise un meilleur score qu'André Lesueur, maire de Rivière-Salée, candidat en 2012 (3078).

Josette Manin, première députée ?

L'ex présidente du Conseil Général, avait l'intention de quitter la scène politique pour "s'occuper de ses petits-enfants", avait-elle déclaré sur Martinique 1ère. Mais ses amis et elle ont estimé qu'en l'absence d'Alfred Marie-Jeanne dans le centre atlantique, un espace devait être occupé pour rééquilibrer le rapport de force politique en Martinique après la victoire de la coalition, droite/ indépendantiste à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

Josette Manin (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle), qui pourrait devenir la première femme députée de Martinique...à condition de mobiliser davantage que Philippe Edmond-Mariette, son challenger, ancien député de l'ancienne 3e circonscription. Il n'y a que 1200 voix d'écart entre les deux finalistes de cette circonscription.

La droite et le RDM s'enlisent

Les figures de la droite martiniquaise constatent leur faible influence au lendemain de cette joute électorale. Malgré son succès au François, Karine Mousseau (Les Républicains), conseillère territoriale, est éliminée dès le premier tour dans le centre atlantique. Elle termine 4e derrière Chantal Maignan (La République en Marche). Yan Monplaisir, vice-président de l'Assemblée de la CTM (Les Républicains), est cette année encore au pied du podium dans le nord. Enfin Miguel Laventure, conseiller exécutif de la CTM est largement distancé. 4e à Fort-de-France, il est même devancé par Max Orville (Modem, La République en Marche).

Quant au RDM de Claude Lise, le président de l'Assemblée de la CTM, ses deux candidats réalisent des scores confidentiels. Marie-France Toul, vice-présidente de l'Assemblée, termine 7e sur 14 candidats à Fort-de-France. Christian Verneuil, ne fait pas mieux dans le centre atlantique.

Les résultats définitifs du 1er tour des législatives en Martinique

 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play