publicité

Qui va remplacer le député Bruno-Nestor Azérot s’il est réélu maire ?

L'annonce de Bruno-Nestor Azérot de mener la liste de son mouvement, le MIP, lors des prochaines élections municipales à Sainte-Marie a provoqué de nombreuses réactions et questionnement. Qui devrait le remplacer s'il est élu maire ? Doit-on organiser de nouvelles élections dans le Nord ?

Bruno-Nestor Azérot et sa suppléante Manuella Keclard-Mondésir. © A.L.
© A.L. Bruno-Nestor Azérot et sa suppléante Manuella Keclard-Mondésir.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le , mis à jour le
Dès l'annonce de candidature de Bruno-Nestor Azérot hier (dimanche 22 octobre), certains se préparaient déjà pour des élections législatives partielles dans le Nord. Mais il semblerait qu'ils doivent d'ores et déjà se faire une raison et accepter le scrutin du 17 juin dernier, car il n'y en aura pas.

C'est en tout cas ce que dit la loi : "Depuis la loi organique n° 2014-125 du 14 février 2014 interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur et à compter des élections législatives de juin 2017, un député démissionnaire pour cause de cumul de mandats peut également être remplacé par son suppléant". 

Ainsi, Manuella Keclard-Mondésir, la suppléante de Bruno-Nestor-Azérot devrait devenir députée du Nord si ce dernier devient maire de Sainte-Marie et démissionne comme il l'a annoncé. 

Écoutez les précision de Bertrand François-Lubin, interrogé par Alain Livori : 

Interview de Bertrand François Lubin

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play