martinique
info locale

Rambo fait sa dernière guerre sur grand écran... 10 ans après

cinéma
Rambo 5
Image du film Rambo 5 : Last Blood ©Allociné
A 73 ans, l’acteur américain Sylvester Stallone, revient pour la dernière fois à l’écran dans le rôle du vétéran du Vietnam, Jhon Rambo. Dans cette ultime aventure, le vieux soldat reprend du service pour aller sauver au Mexique, sa fille "adoptive", kidnapée, droguée et prostituée.   
La série Rambo est une des sagas les plus appréciées aux Antilles et dont l’acteur principal est tout aussi considéré. Depuis Rambo 1 (en 1983) où Sylvester Stallone est un héros de la Guerre du Vietnam injustement emprisonné et maltraité par des policiers abusifs, il y a eu 3 autres épisodes, en 1985, 1988, et 2008.
Le 25 septembre 2019, marquait la sortie officielle du tout dernier long métrage de la saga sur grand écran.
 

Rambo 5 : le dernier de la série


La dernière fois que les spectateurs ont vu Rambo, à la fin du quatrième volet, il se dirigeait vers un ranch, sur un chemin poussiéreux où il a croisé une vieille boite aux lettres à son nom. L'ex-militaire avait fini par rentrer chez lui. 

Rambo : Last Blood reprend le fil de la saga. Jhon Rambo est désormais installé dans l’Arizona où il mène une vie tranquille dans son immense ranch. Il partage sa vie avec la famille qu’il s’est choisie, Maria et sa petite-fille Gabriela, auprès de qui, il se sent entouré et apaisé. 

Sylvester Stallone explique :

Dix ans se sont écoulés depuis la dernière fois qu’on a vu Rambo. Pendant longtemps, il est resté à l’écart de la société, mais à présent il semble vouloir y revenir. Il a été accueilli dans une famille qu’il aime de tout son coeur, et dont il veut s'occuper.

Pour Sylvester Stallone, "reprendre le rôle de Rambo était l'occasion d’explorer de nouvelles facettes du personnage, tout en gardant bien sûr ses caractéristiques les plus évidentes".
Rambo
Image de Rambo 5 ©Allociné
 

Rambo était dans l’isolement total depuis des années, mais à présent il a une famille. Cette situation permet de mieux comprendre sa mentalité et sa sensibilité. Ce film est assez différent du précédent et il est plus personnel. C’est la première fois qu’on voit Rambo dans un contexte familial et il ne s’est jamais autant senti chez lui. Cette vie de famille nous révèle un aspect de Rambo qu’on n’avait encore jamais découvert dans la saga.

"On voulait montrer un Rambo plus humain", précisent l’acteur et le réalisateur (Adrian Grunberg).

Bien sûr, les scènes d’actions se multiplient une fois encore durant près d’une heure quarante, ce qui a aussi fait le succès de ce long cycle cinématographique, sur lequel le rideau est définitivement tombé.
Publicité