Le RDM de Claude Lise a besoin de faire le point

politique
Claude Lise (Saw Ka Di)
Claude Lise, Sénateur honoraire, président de l'Assemblée de Martinique, président du RDM. ©Martinique1ere
Le Rassemblement Démocratique pour la Martinique annonce un séminaire samedi matin (29 septembre 2018), au Carbet. Une rencontre à huis clos, précise le parti de Claude Lise, pour faire le point et réaffirmer son identité après les escarmouches au sein de la majorité de la CTM.
Tout est parti de la dernière plénière de l’Assemblée de Martinique. Les divergences nettement apparues avec Alfred Marie-Jeanne et Yann Monplaisir, ont poussé Claude Lise à resserrer les rangs.

Des divergences visibles aussi au sein même du RDM avec des avis divergents sur le droit d’expression dans l’hémicycle de délégations syndicales ou autres. Claude Lise veut compter ses troupes. Au Carbet, il rassemblera les représentants des sections du parti et ses 7 élus de la CTM. Et aussi tous ceux qui se retrouvent dans les valeurs du RDM sur la défense de la démocratie. "Il ne faut que cela soit un vain mot", dit-on dans son entourage. 
 

Le RDM semble vouloir affirmer son identité


Cette mobilisation des militants devrait donc permettre aux dirigeants du RDM de se redéfinir et de se repositionner sur l’échiquier politique. Non seulement au sein du Gran Sanblé Pou Ba Péyi-a An Chans, mais aussi pour les échéances électorales à venir : les européennes, les municipales avec des militants qui se positionnent déjà, et l'élection à la CTM en 2021.

Les tensions de ces derniers mois à l’Assemblée de Martinique vont agir comme une sorte de révélateur pour le RDM. Une formation politique que personne n’entendait depuis quelques temps et qui avait tant de mal à exister...