La récolte de la canne débute dans l'angoisse

agriculture
Récolte de canne
Récolte de la canne à sucre à Sainte-Marie -(Martinique) ©Martinique 1ère
La récolte de la canne à sucre a déjà démarré dans certaines distilleries de l’île. Mais les acteurs du secteur attendent toujours les aides de l’Europe qui tardent depuis trois ans !
La récolte a déjà démarré dans certaines distilleries. Mais les acteurs du secteur attendent toujours les aides de l’Europe. Plus de 362 dossiers de financement ont été déposés au FEADER, (Fond Européen Agricole pour le Développement Rural). L’enveloppe n’est pas négligeable : 61 millions d’euros attendent d’être versés aux agriculteurs martiniquais. 

3 ans que les acteurs de la filière canne espèrent

Afin d’y voir plus clair dans cette affaire, la CTM a prévu de mettre en place une commission de concertation. Un groupe de travail aura pour mission de comprendre pourquoi les aides européennes n’ont pas été payées, ces trois dernières années. En attendant, plus de 200 planteurs de canne entament la saison 2017, sans savoir ce que l’avenir leur réserve. 

L'activité de l'usine du Galion démarre le 2 mars

Dans les distilleries, la récolte est déjà lancée. A l’usine de sucre du Galion à Trinité, le coup d’envoi est prévu le 2 mars prochain. L’objectif reste identique : produire 50 000 tonnes de cannes, même si l’an dernier, il n’a pas été atteint : 46 000 tonnes ont été broyées. Les planteurs s’inquiètent de la qualité du produit. À cause des possibles pluies, il n'est pas certain que  la teneur en sucre soit suffisante.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live