Reconfinement Martinique : des élus mettent la pression sur l'État

coronavirus
Les élus de la CTM
Les élus de la CTM en plénière le 2 octobre 2020. ©CTM
Les élus de la commission Ad Hoc Gestion de crise sanitaire COVID 19 de la CTM ont adressé un courrier à Stanislas Cazelles, le préfet de Martinique. Ils sollicitent une rencontre avec le représentant de l'État afin d'adapter les mesures de confinement en Martinique.
C'est par le biais d'un courrier que les élus de la toute nouvelle commission Ad Hoc Gestion de crise sanitaire COVID 19 de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), ont rendu le fruit de leur première séance de travail qui s'est tenue vendredi 30 octobre 2020.
 

Des élus toutes tendances confondues


Cette commission constituée en urgence vendredi 30 octobre 2020, est composée d'élus de l’Assemblée et de l’Exécutif de la majorité et de l'opposition (Félix Catherine, Francis Carole, Eugène Larcher, Marie-Line Lesdema, Yann Monplaisir, Michelle Monrose, Stéphanie Norca, Josiane Pinville, Daniel Robin, Sylvia Saithsoothane, Louise Telle, Marinette Torpille).

L'objectif est d'obtenir un entretien avec le préfet de Martinique Stanislas Cazelles. 

Voir le courrier de la commission Ad Hoc Gestion de crise sanitaire COVID 19

Après avoir dressé le bilan de la situation sanitaire au 30 octobre 2020 suite à un "entretien avec les médecins du C.H.U.M", puis les "les dérives" observées à l'issue du premier confinement, les élus mettent en lumière certaines interrogations. 
 

Les élus de la Collectivité Territoriale dans sa plus grande majorité et diversité, sont étonnés d’être informés d’une décision de confinement concernant le territoire Martinique par la voix du Premier ministre alors même, que le Président de la République préconisait des concertations à l’échelle locale pour l’Outre-Mer.

Nous regrettons ce simulacre de concertation et dénonçons cette attitude qui constitue un déni de la responsabilité locale.

Nous exigeons que ce confinement soit impérativement adapté aux réalités et aux enjeux de notre territoire.


Ainsi, les élus sollicitent donc le préfet et formulent plusieurs propositions sur le plan économique, sanitaire, social et concernant les établissements scolaires.