Les réductions budgétaires prévues inquiètent la CCIM

chambre consulaire
Philippe Jock
Philippe Jock est le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Martinique. ©Maurice Violton
La Chambre de Commerce et d’Industrie de Martinique, à l’instar de celles de France, est victime de réductions budgétaires drastiques décidées par le Ministère de l’Économie. Une baisse de 400 millions d’euros à horizon 2022, dans les crédits alloués au réseau consulaire.
Annoncées en fin de premier semestre par le ministre de l’Économie Bruno Lemaire, ces restrictions n’ont pas tardé à provoquer des grincements de dents.
 

Toutes les CCI sont concernées 


Certaines CCI de France ont aussitôt mis en avant les répercussions au niveau de l’emploi au sein des Chambres. Pierre Goguet, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie France parle de bras de fer avec le gouvernement, dans les années à venir.

En Martinique, la mesure est loin de passer inaperçue. Cela représenterait une coupe de 5 millions sur un budget de 16 millions d’euros. Le président Philippe Jock n’est guère rassuré.
Le président de la CCI de Martinique réfléchit à de nouvelles ressources. La formation restera la priorité. C’est l’accompagnement aux entreprises qui risque de pâtir de cette situation.