Rejet de la demande de remise en liberté de l'auteur présumé d'un homicide à Rivière-Pilote

faits divers
Scène de crime
La victime prise en charge par les pompiers dans le bourg de Rivière-Pilote. ©RS
Mis en examen pour homicide, un père de famille de Rivière-Pilote, reste en prison. La cour d'appel a rejeté sa demande de remise en liberté malgré une pétition de 300 signatures en sa faveur.
C'était le premier homicide de l'année 2020 en Martinique. Le samedi 18 janvier 2020, une altercation éclatait entre deux hommes près des latrines à proximité du marché de Rivière-Pilote.

L'un des deux protagonistes s'armait d'un coutelas et en faisait usage. Très sérieusement blessée, la victime Sébastien Pezzo, âgé de 35 ans décédera de ses blessures malgré les soins prodigués par les secours. 

L'auteur présumé des faits, âgé d'une cinquantaine d'années, s'était constitué prisonnier quelques heures après le drame. Déféré au  parquet, puis mis en examen pour homicide, il était placé en détention provisoire à Ducos.

Vendredi matin (7 février 2020) son avocat, Maître Célénis a demandé sa remise en liberté en s'appuyant notamment sur une pétition signée par plus de trois cent personnes, en majorité des résidents du sud de l’île.

La demande a été rejetée par les magistrats de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Fort de France.

(Re)voir le reportage avec les images de Jean-Marc Kennenga.
La remise en liberté a été refusée pour l'auteur présumé de l'homicide du 18 janvier 2020 à Rivière-Pilote ©Martinique 1 ère