Rentrée scolaire : le système éducatif confronté à de multiples défis

éducation
Vignette écoles
©Vignette
La rentrée scolaire se déroule tout le long de cette semaine en Martinique alors que le confinement n’est pas levé. Au-delà des difficultés d’organisation de la nouvelle année, plusieurs défis sont à relever par le système éducatif.

La crise sanitaire s’installant dans la durée, le système éducatif doit relever plusieurs défis. Le plus massif étant le déclin démographique. Les effectifs d’élèves ne cessent de diminuer. La seule solution est de multiplier le nombre des naissances. Bien entendu, personne n’est disposé à avoir trois enfants au lieu de deux ou un seul, voire aucun ? Donc, affaire classée.

L’autre défi majeur réside dans l’organisation de la rentrée scolaire. Avec la classe tantôt à distance, tantôt sur site, l’Education nationale propose l’hybridation de l’enseignement. Les parents d’élèves y sont sceptiques, voire hostiles. Les syndicats d’enseignants sont perplexes. Le personnel non enseignant dépendant des communes et de la CTM n’est pas disposé à la dégradation de ses conditions de travail. En outre, la rentrée a lieu alors que nous sommes encore confinés.

Une rentrée en plein confinement

 

Ce qui entraîne de lourdes difficultés logistiques pour la sécurité sanitaire, le transport, l’accueil des élèves, la restauration scolaire et l’interclasse. Enfin, la fracture numérique n’a pas disparu en quelques semaines. Les trois quarts des logements disposent d’une connexion internet selon l’INSEE, mais combien de foyers disposent réellement d’ordinateurs en nombre suffisant pour le télé-enseignement ? Sans oublier que les logiciels utilisés ne sont pas forcément maîtrisés par tous les élèves et par tous les enseignants.

Au-delà de ce défi technique, un troisième se dessine, celui de la révolution pédagogique. Les cours à distance ont montré leurs limites ces deux dernières années. Pourquoi ne pas tirer profit de ce bilan mitigé pour améliorer les contenus pédagogiques ? Nous pourrions mettre à profit les bouleversements actuels pour que l’école s’ouvre davantage à son environnement. Certains de nos professeurs initient leurs élèves à l’histoire, à la géographie, à la biologie, aux cultures de la Caraïbe. C’est tout à leur honneur.

A quand la révolution pédagogique ?

 

Parallèlement, combien de nos enfants sont capables de citer le nom de dix espèces de poisson, de dix insectes, de dix fruits, de dix légumes, de dix fleurs ? Combien peuvent réciter dix poèmes d’ici, ou citer dix écrivains de notre archipel ? Combien sont formés quant aux aléas naturels de l’archipel, des séismes aux cyclones en passant par le volcanisme ? N’est-il pas vrai qu’il revient à l’école de nous familiariser avec notre milieu et de nous ouvrir ainsi sur le vaste monde ?

Déclin démographique, obstacles logistiques, révolution pédagogique : les défis du système scolaire sont autant cruciaux que passionnants. Et si nous nous rassemblions pour les relever ?