Réouverture des discothèques : réponse du Président Emmanuel Macron le 21 juin prochain

danse
DJ / discothèque / boîte de nuit
Console de Disc Jockey (image d'illustration). ©Capture Facebook DjJackson West Indies / DR

Une lueur d'espoir pour les discothèques fermées depuis plus d’un an. La reprise pourrait intervenir au début du mois de juillet prochain. Le chef de l’Etat doit s’adresser personnellement aux professionnels lundi 21 juin 2021.

Depuis le 17 avril 2021, le 3e déconfinement se poursuit progressivement en Martinique. Après le couvre-feu repoussé à 23h, la reprise des restaurants en deux temps, la réouverture des galeries commerciales, la levée des restrictions de circulation, puis la fin des motifs impérieux pour les voyages en avion, les discothèques attendent fébrilement leur tour.

"Rendez-vous le 21 juin"  

 

Mardi 8 juin 2021, interrogé en marge d’un déplacement sur le sort des boîtes de nuit, le chef de l’Etat a indiqué juste une date.

Pour les discothèques, rendez-vous le 21 juin, avec moi.

(Emmanuel Macron – Président de la République)

 

Des discussions sont en cours avec les professionnels du secteur et plusieurs pistes sont à l’étude pour une réouverture qui pourrait être effective à partir du 2 juillet prochain. Mais les exploitants sont dubitatifs.

"Mission quasi-impossible"

La réouverture le 2 juillet parait improbable tant il y a de problèmes annexes à solutionner que nous ne voyons pas l’administration régler vite (…). 

 

Pour les exploitants, comment peuvent-ils être en ordre de bataille "au pied levé” alors qu’ils doivent recruter ou rappeler le personnel, vérifier leurs installations, refaire un assortiment musical compatible avec les attentes après 16 mois de black-out, vérifier l’essentiel sécuritaire (exemple : extincteurs et alarmes incendie), mettre en place le nouveau protocole sanitaire et y adapter physiquement l’établissement … autant dire mission quasi impossible.

(SNDLL – Syndicat National des Discothèques et Lieux de Loisirs)

 

En outre, d’après le syndicat, il faudra revoir les dispositifs d’aération et de renouvellement de l’air, se plier à une jauge, ou encore exiger à l’entrée un test PCR voire un pass-sanitaire… autant de contraintes qui pourraient refroidir les noctambules et les tenanciers eux-mêmes. Le port du masque (ou non) à l'intérieur, est aussi une préoccupation.   

Tout cela ne nous plait pas et pourtant, nous voulons tous rouvrir au plus vite et nous savons le désarroi de tant d’entre nous.

(Le SNDLL)

 

800 000 euros de perte pour une boîte du François

 

Marcel Dupé est l’un des deux propriétaires (avec son frère André) d’une grande discothèque de 800 M2 au quartier Dumaine au François. Depuis sa création en 1983, il confesse qu’ils avaient déjà connu des coups durs, "mais pas à ce point, à cause du Covid".

Depuis janvier 2021, nous ne percevons plus les indemnités de chômage partiel, nous n’avons plus aucune aide et le personnel est très inquiet, car à ce jour, nous n’avons aucune date précise. On ne sait pas où on va !  

 

Pour être franc, nous avons même pensé rouvrir sans attendre l’aval des autorités, tellement la situation est compliquée pour nous, mais nous n’avons pas voulu nous mettre hors la loi.

 

Juste avant la crise, nous venions d'investi plus de 4000 euros sur un amplificateur. Du fait de la fermeture prolongée, l’appareil est tombé en panne.

Et quelques temps auparavant, fin 2019, nous avions déjà perdu 22 caisses de champagne suite à un cambriolage.

 

Nous estimons les pertes de cette crise à environ 800 000 euros, donc, nous ne pourrons pas tenir au-delà du 2 juillet prochain.

Notre seule priorité c’est de reprendre, pour que les martiniquais viennent s’amuser dans notre boîte, comme ils l’ont toujours fait depuis 38 ans.

(Marcel Dupé)

 

Tous les patrons espèrent donc que le Président de la République annoncera "enfin la bonne nouvelle" lundi 21 juin 2021, jour de la "fête de la musique".