La République En Marche "recrute" de plus en plus de maires de Martinique

politique
En Marche Martinique
Jacky Lecourtiller, coordinateur En Marche Martinique, Christian Rapha, maire de Saint-Pierre, Justin Pamphile, maire du Lorrain, Ralph Monplaisir, maire de Case-Pilote et Charlotte Gressier, référente En Marche Martinique. ©Maurice Violton
La République En Marche, le mouvement fondé par Emmanuel Macron, attire progressivement les maires de Martinique. Le maire du Lorrain est rejoint par ses collègues de Saint-Pierre et de Case-Pilote.
Les initiateurs de La République En Marche en Martinique promettaient des surprises, ils les tiennent.

Ce matin (mercredi 7 mars 2018), lors d'une conférence de presse, des maires ont révélé leurs adhésions au parti fondé par le Président de la République. Après le "recrutement" de Justin Pamphile, le maire du Lorrain, qui en avait assez de la monotonie de la coalition Ensemble Pour une Martinique Nouvelle (EPMN), deux autres maires se sont présentés aux côtés de deux dirigeants de La République en marche : Charlotte Gressier, sa référente et Jacky Lecourtiller, son coordinateur.

D'autres élus sont attendus...


Les deux autres maires sont proches du point de vue idéologique. Christian Rapha, le maire de Saint-Pierre, est classé plutôt à droite. Il était jusqu'à présent proche de EPMN. Quant à Ralph Monplaisir, également classé à droite, il rejoint avec semble-t-il beaucoup d'enthousiasme, le parti du Président de la République. Tous forment le comité politique de La République En Marche en Martinique. 

En Marche va désormais travailler sur un projet pour la Martinique, avant d’organiser une marche des Mornes. Le parti du Président compte pour l'instant, 770 marcheurs et 12 comités locaux, selon ses dirigeants.
Motion de solidarité avec le Prêcheur
Soucieux de la situation au Prêcheur, les élus de la ville de Saint-Pierre ont adopté une motion relative aux conséquences des lahars. Il s’agissait, à travers le texte voté lundi dernier, en conseil municipal,  de manifester une solidarité avec les préchotains, mais aussi de voir comment mobiliser des moyens pour nettoyer la rivière.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live