publicité

La réserve régionale marine du Prêcheur est bloquée à cause d'une mésentente entre élus

Le projet de réserve régionale marine du Prêcheur pourrait être un formidable moteur du rayonnement touristique, économique et culturel de la commune. Or il est bloqué à cause de l’absence de président pour son conseil de gestion.

© Martinique1ere
© Martinique1ere
  • Maurice Violton
  • Publié le , mis à jour le
Le projet de réserve régionale marine est déjà à un stade bien avancé pour la commune du Prêcheur. L’outil, limité au seul territoire de la  commune pourrait être un formidable moteur du rayonnement touristique, économique, et culturel de la commune. Or il est bloqué à cause de l’absence de président pour son conseil de gestion.

Cela fait déjà 2 ans que le principe de la réserve régionale marine du Prêcheur est acté. Une réserve qui est pour la commune, un outil important pour la préservation de la biodiversité des ressources halieutiques. Cette réserve pourrait s’inscrire dans la perspective d’un tourisme vert et d’une exposition internationale du Prêcheur, avec notamment une réserve qui prendrait le nom d’un ancien plongeur de l’équipe du Commandant Cousteau, Albert Falco.

L’inauguration de cet espace est envisagée avec la présence de Son Altesse Sérénissime, le Prince Albert II de Monaco…

Élus du Prêcheur et de la CTM ne s'entendent pas

Le conseil municipal préchotain a demandé que la présidence de la structure lui revienne car cette réserve ne concerne que les 12 kilomètres du littoral de la commune. L’ancienne équipe de Serge Letchimy, à l’époque du Conseil Régional, avait donné un accord de principe, mais qui n’avait pas encore été acté. La présidence de ce conseil de gestion est aujourd'hui bloqué et cela retarde tout le développement du projet dont la durée dans le temps est limitée, des fonds ont déjà été alloués par le Parc Naturel pour le démarrage. La Réserve Marine Régionale a pourtant valeur de symbole, car elle permet à des instances locales d’être actrices d’un développement pensé en Martinique.

En attendant, le dossier est au point mort. La commune du Prêcheur fait état de plusieurs courriers adressés à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique). Des courriers restés sans réponses, à ce jour.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play