martinique
info locale

Les retraités de Martinique défendent leur pouvoir d'achat

social
Retraite
Réflexion des retraités sur leur pouvoir d'achat ©Martinique la 1ere
Plusieurs retraités réunis au sein d’une intersyndicale se sont mobilisés ce mardi 8 octobre 2019 à Fort-de-France, pour défendre leurs intérêts. Ils estiment que "leur pouvoir d’achat est mis à mal depuis des années, à cause des politiques libérales des gouvernements sucessifs".
La CGTM, la CDMT, la FSU, la CFTC ou encore le SRM main dans la main pour défendre les intérêts des retraités martiniquais de la fonction publique et du privé. Ces derniers estiment être pénalisés par "des politiques libérales mises en œuvre par les gouvernements successifs".

Ces retraités reprochent à l’actuel gouvernement, le gel des pensions et l’augmentation de 25% de la CSG (Contribution Sociale Généralisée). A leurs yeux, c’est un recul, en s’appuyant sur un rapport Conseil d’Orientation des Retraites qui affirmait déjà en 2017 que « le pouvoir d’achat des retraités est en chute libre depuis 25 ans ».
 

Des revendications de longue date


L’intersyndicale revendique d’abord la suppression de la hausse de la CSG, la revalorisation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires, une allocation minimum à hauteur du SMIC (revalorisée pour les carrières complètes), ou encore le maintien et l’amélioration des pensions de réversion.
Retraite
Une intersyndicale des retraités de Martinique en conférence de presse ©Martinique la 1ere
Autre réclamation, la prise en charge de la perte d’autonomie à 100% par la Caisse Générale de Sécurité Sociale, ainsi que l’embauche de personnels qualifiés dans les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et pour les soins à domicile.


Une population vieillissante


Avec près de 80 000 retraités recensés à ce jour d'après les syndicats, la Martinique est un des territoires français les plus vieillissants. Selon l’INSEE, en 2014, près d’un quart des martiniquais a plus de 60 ans. La population vieillit de façon plus prononcée qu’ailleurs en France. A l’horizon 2030, près de 40% de la population sera âgée de 60 ans et plus, contre 30% dans l’hexagone.

Avec l’âge, les revenus d’activité diminuent. Les minimas sociaux, en particulier les pensions de retraite, constituent la principale source de revenus pour les 60 ans et plus.
Publicité