martinique
info locale

Le rhum atout majeur pour le tourisme

chronique économique
Fête du Rhum
fort engouement pour la visite des distilleries ©Pierre-Yves Honoré
Et si la relance du tourisme en Martinique passait aussi par la valorisation du rhum ? Le Coderum (Comité d'Organisation et de Défense du Rhum) y croit. Il s'appuie sur les très bons chiffres de fréquentation de touristes dans les distilleries en 2016.
Notre rhum peut-il donner un nouvel élan au tourisme en Martinique ? Oui, dit le Coderum.
Comme le champagne à Reims, et le vin à Bordeaux, notre rhum est un atout que les autorités doivent valoriser davantage, selon le Comité d'Organisation et de Défense du Rhum.

100.000 touristes supplémentaires en 2016

Et les chiffres lui donnent raison. 700.000 touristes sont passés par nos distilleries l'an dernier, soit 100.000 visiteurs de plus par rapport à 2015. Pas mal pour une activité qui n'a véritablement commencé à s'organiser qu'il n'y a que dix ans à peine. 
Et si les touristes viennent dans nos usines, ce n'est pas par hasard. Tous les sites sont répertoriés sur Internet et les guides de voyages.

Une cinquantaine de recrutements chaque année

L'engouement est tel que les patrons de distilleries doivent faire appel à une cinquantaine de saisonniers chaque année. Les fabriques, aussi, font peau neuve. La dernière à avoir été rénovée est Saint-James, à Sainte-Marie, il y a deux ans. Les renovations ont concerné les distilleries J.M, au Macouba et Neisson, au Carbet. 
Efforts payants, au regard de la fréquentation qui ne cesse de progresser. Ce qui participe, selon le Coderum, à la très bonne exposition du rhum martiniquais à l'étranger. 80% de la production locale est consommée en dehors de la Martinique. 
Publicité