publicité

Risques majeurs : la ville du Lamentin poursuit la réflexion avec Santiago de Cuba et Carrefour en Haïti

La ville du Lamentin a organisé, en présence des villes de Santiago de Cuba et de Carrefour en Haiti, un séminaire, vendredi 16 novembre 2018 sur la gestion des risques majeurs. La Martinique comme les autres pays de la caraïbe est confrontée aux tremblements de terre, aux tsunamis, aux ouragans…). 

(De gauche à droite) Raul Fornes Valenciano, député-maire de la ville de Santiago de Cuba, Pierre Samot Maire du Lamentin, Jude Edouard Pierre, maire de la ville de Carrefour (Haïti) David Zobda 1er adjoint au maire du Lamentin © DR/EC
© DR/EC (De gauche à droite) Raul Fornes Valenciano, député-maire de la ville de Santiago de Cuba, Pierre Samot Maire du Lamentin, Jude Edouard Pierre, maire de la ville de Carrefour (Haïti) David Zobda 1er adjoint au maire du Lamentin
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Un important séisme aura lieu un jour en Martinique et concernera la caraibe. Cette hypothèse est envisagée par les scientifiques. L'échange d'informations sur la gestion des risques majeurs en Martinique et dans la caraïbe a alimenté les discussions hier, vendredi 16 novembre, à l'IMS (Institut Martiniquais des Sports) au Lamentin.


Le changement climatique pointé du doigt


La réflexion a été menée avec les villes de Santiago de Cuba et de Carrefour en Haïti partenaires de la ville du Lamentin. Les échanges ont porté sur une organisation solidaire dans la région face aux nombreux risques que nous rencontrons.

Depuis quelque temps les ouragans sont plus violents, et causent d'importants dégâts sur les territoires. Les techniciens traitent aussi les tsunamis, après un séisme, comme des phénomènes qui peuvent occasionner des effondrements de digues et de ponts, des ruptures de canalisation.

La gestion des risques majeurs contribue à l’information préventive et à la protection de la population. Les phénomènes peuvent survenir sur nos côtes à tout instant, après une éruption volcanique, un tremblement de terre ou des glissements de terrain.
© DREC
© DREC

Organisation solidaire


Des différentes interventions des techniciens et scientifiques on retiendra celle de Valérie Couard, directrice de l’observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique. Elle a annoncé la possible installation de petits sismographes, en Haïti, des capteurs plus performants dans un pays souvent touché par des séismes.

Le modèle cubain en matière de sécurité civile a aussi été présenté par le maire de Santiago Raul Fornes Valenciano. Il a parlé de l' exercice "Météor"  sur tout le territoire de Cuba et dont les résultats permettent d'être au plus près des secours à porter à la population.
 

Poursuivre les travaux


Les trois villes (Lamentin en Martinique, Santiago de Cuba et Carrefour en Haïti) entendent poursuivre la réflexion au bénéfice des populations respectives, mais aussi pour l'élaboration d'une plateforme caribéenne.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play