martinique
info locale

Rivière-Pilote : la police technique et scientifique sur les lieux du crime

faits divers
Gendarmerie du Marin
La façade de la gendarmerie du Marin ©Martinique La 1ère
Les experts de la police technique et scientifique ont passé le pavillon de la victime Jessica Gabriel au peigne fin, ce lundi 22 janvier. Ils ont réalisé des prélèvements utiles à l'enquête afin d'élucider le crime de ce dimanche à Rivière-Pilote. La quadragénaire a été retrouvée la gorge tranchée.
La police scientifique et technique a été chargée de réaliser les relevés d’indices au domicile de Jessica Gabriel, retrouvée la gorge tranchée le dimanche 21 janvier.

Les experts sur la zone du crime 


Les experts se sont rendus à morne Pavillon à Rivière-Pilote ce lundi matin et ont passé la maison de la victime au peigne fin, effectuant notamment des prélèvements utiles à l'enquête afin d'élucider ce crime. Traces ADN sur les vêtements de la victime, sur le sol, dans sa voiture...mais aussi des relevés et recherches d'indices qui pourraient déterminer plusieurs facteurs qui seront pris en compte lors d’un éventuel procès.
Des informations complémentaires sont encore nécessaires pour connaître réellement ce qui s'est passé. Les constatations réalisées sur le corps, dans la scène de crime, par les techniciens sont transmises au procureur de la République. Ce dernier n'a pas encore saisi un juge d’instruction.

Quant au compagnon de la quadragénaire, interpellé au Diamant hier (dimanche 21 janvier) il est toujours en garde à vue.

Rappels des faits


Selon les premiers éléments, dimanche 21 janvier après une nouvelle dispute avec son compagnon, Jessica Gabriel est retrouvée morte, la gorge tranchée. La fille de la victime, Audriana, âgée de 17 ans a découvert le corps de sa mère vers trois heures du matin. Les premières constatations des enquêteurs ont permis d'établir que la femme a été frappée de plusieurs coups de couteau au niveau de la gorge. L'enquête s'oriente rapidement vers le compagnon de Jessica Gabriel. Il a été interpellé vers 7 heures du matin au Diamant le dimanche 21 janvier et placé en garde à vue.
Publicité