Rivière-Pilote : scénario inattendu pour une triangulaire inédite

politique
Candidats de Rivière-Pilote
Les têtes de liste à Rivière-Pilote. ©Martinique la 1ère
Alfred Marie-Jeanne va-t-il peser sur le second tour ? La participation sera-t-elle plus élevée ? Autant de questions auxquelles les électeurs pilotins devront répondre.
 
Situation inédite à Rivière-Pilote. Au premier tour, le 15 mars 2020, quatre des cinq candidats en lice étaient issus de la mouvance indépendantiste. Le maire sortant, Raymond Théodose, ancien du MIM, a été confronté à Vladimir Veilleur, soutenu par le président du MIM et à Edouard Maran, investi par la section locale du MIM. Denis Louis-Régis, militant de Péyi’a, était lui aussi sur les rangs.

Entre ces partisans de la souveraineté, s’est faufilé un candidat classé à droite, Jean-François Beaunol. Pour sa troisième participation aux municipales, ce proche de Pierre Petit et Jenny Dulys réalise son meilleur score avec 30,52% des voix. Ce qui peut signifier qu’il mobilise au-delà de l’électorat de droite, au sens strict.
 

Quatre candidats issus de la mouvance indépendantiste


Jean-François Beaunol, avec 1 216 voix, n'est devancé par Raymond Théodose que de 83 suffrages sur 3 983 exprimés. Le maire obtient 1 299 voix (32,61%). C’est dire si la finale se jouera sur le fil entre les deux premiers. Sur le papier, du moins. Car, sur le terrain, Vladimir Veilleur, qui s’est maintenu, peut gêner l’un et l’autre.

Fort de l’appui d’Alfred Marie-Jeanne, il n’a pas souhaité demander à ses 915 voix (22,97%) de choisir entre Raymond Théodose qui s’est éloigné du MIM et Jean-François Beaunol, trop éloigné sur le plan politique.

Avec une abstention record de 62% contre 43% en 2014 et 40% en 2008, l’incertitude est plus que jamais de mise. Surtout que les deux autres concurrents ne se sont pas positionnés officiellement.
 

Un second tour empli d’incertitudes


Denis Louis-Régis, avec 364 voix (9,13%) aurait pu fusionner sa liste avec celle d’un candidat qualifié. Il a préféré une autre stratégie. Il serait logique qu’il soutienne Raymond Théodose davantage que Vladimir Veilleur. Il est va de même pour Édouard Maran, qui a obtenu 189 voix (4,74%).

En général, le candidat sorti en tête a le plus grand nombre de chances d’être élu. L’histoire récente nous a montré que ceci n’est pas automatique. La question est posée cette fois-ci. Une autre question porte sur l’influence d’Alfred Marie-Jeanne.

Va-t-il peser sur le scrutin ? La dernière fois, il avait appelé à voter Lucien Veilleur, fidèle parmi les fidèles, maire de 2000 à 2014. Il n’avait pas été suivi, les électeurs lui ayant préféré de peu un autre fidèle. Qu’en sera-t-il en 2020 ? Les Pilotines et les Pilotins se le demandent, sachant qu’ils ont la réponse, par leur bulletin de vote.
Résultats Rivière-Pilote
33 sièges à pourvoir et 6 au conseil communautaire

Inscrits : 10 959
Abstentions : 6 812 (62,16%)
Votants : 4 147 (37,84%)
Blancs : 65
Nuls : 99
Exprimés : 3 983 (36,34%)

Raymond Théodose : 1 299 voix (32,61%)
Jean-François Beaunol : 1 216 voix (30,52%)
Vladimir Veilleur : 915 voix (22,97%)
Denis Louis-Régis : 364 voix (9,13%)
Edouard Maran : 189 voix (4,74%)