S’engager sur une liste citoyenne est très tendance en 2020, y compris en Martinique

élections
candidats élections
Les représentants des 5 listes engagées à Fort-de-France lors du débat télévisé (10 mars 2020). ©Martinique la 1ère
Autrement dénommées listes participatives, elles sont constituées par des habitants et sont donc l’un des phénomènes de ces élections municipales. La Martinique s’inscrit aussi dans ce mouvement, plutôt timidement, mais de manière croissante tout de même.
Ces types de listes cherchent à impliquer le plus grand nombre d’habitant·e·s dans la vie politique locale en les associant au processus de décision.

En Martinique, sur les 116 listes inscrites, 24 peuvent, selon nous, être incluses dans une démarche plus ou moins citoyenne, soit 20%. Ce n’est pas encore tout à fait un quart, mais ça n’en est  plus très loin.

Mais dans ces 24, faisons la distinction entre les 10 mitigées, soit parce qu’elles ont sollicité le soutien d’un parti classique, ou parce qu’elles se sont carrément alliées, panachées avec des partis, des 14 authentiquement et sincèrement citoyennes dans leurs pratiques et leurs propositions essentielles.
 

Les citoyens osent de plus en plus s'impliquer en leur nom


20% de listes avec au coeur la problématique citoyenne, c’est tant mieux. Tant souvent la distance s’est par trop creusé entre le citoyen et le politique.

Charlotte Gressier, présidente de l’association Héritages 9.7.2, qui aspire à la liberté de la société civile en Martinique et qui en amont de la campagne électorale, a incité les unes et les autres à s’engager, y voit un encouragement.

Charlotte Gressier

Gageons que l’engouement remarqué pour les listes citoyennes à l’occasion de ces municipales se poursuivra et fera pourquoi pas, en doubler voire même en tripler le nombre pour les prochaines échéances électorales, à commencer par les élections territoriales de l’an prochain !