À Saint-Pierre, les élus valorisent l'histoire de la ville

patrimoine
Patrimoine Saint-Pierre
Patrimoine de la ville d'Art et d'Histoire de Saint-Pierre. ©Martinique 1 ère
La ville de Saint-Pierre travaille harmonieusement sur l'histoire coloniale et met en place des nouveaux noms de rues, des projets de valorisation de monuments historiques. Par exemple, la plaque de la libération du 22 mai 1848 inaugurée en 2018. 
Depuis quelques années, la commune de Saint-Pierre s'intéresse à l'histoire coloniale et met en place une stratégie plus ou moins connue du grand public avec de nouveaux noms de rues, des projets de valorisation de monuments historiques.

Les stigmates de l’éruption de la montagne Pelée sont visibles partout à Saint-Pierre. Les ruines du théâtre, le cachot du célèbre Cyparis, le musée flambant neuf rappelle une tragédie connue au-delà des frontières de la Martinique.

Moins bien connu, le collège et l’escalier de l’intendance baptisé du nom du commandant Louis Delgrès, qui s’est battu contre le rétablissement de l’esclavage par Napoléon Bonaparte en Guadeloupe en 1802. 

La rue adjacente à l’établissement porte le nom de l’esclave Romain, à l’origine de plusieurs insurrections en mai 1848.  
 
(Re)voir le reportage de Fabienne Léonce et Stéphane Petit-Frère.  
Saint-Pierre Patrimoine ©Martinique la 1 ère
Interviennent dans ce reportage : 

- Clarisse Coridun, directrice du service patrimoine et tourisme de la marie de Saint-Pierre

- Christian Rapha, maire de Saint-Pierre