Il y a 120 ans, l'éruption de la montagne Pelée le 8 mai 1902 : la plus grande tragédie de l'histoire martiniquaise

catastrophes naturelles saint-pierre (martinique)
Ville de Saint Pierre détruite par l'éruption
Scène dramatique dans la ville de Saint-Pierre en mai 1902. ©Martinique la 1ère et archives
C'est la plus grande tragédie de l'histoire martiniquaise du 20e siècle. Le 8 mai 1902, la ville de Saint-Pierre, capitale de la Martinique, était rayée de la carte du monde à la suite de l'éruption de la montagne Pelée (30 000 morts). Ce dimanche 8 mai 2022, marque le 120e anniversaire de la tragédie.

Le 8 mai 1902 à 8h02, lors d'une impressionnante explosion, une nuée ardente s'échappe du volcan de la montagne Pelée.

Un nuage de cendres, de pierres et de gaz enflammés recouvre la ville et la rade de Saint-Pierre. Quelques rares personnes, sur les navires, échappent à la mort.

Dans la ville, on ne retrouvera que deux miraculés : un cordonnier et un prisonnier...Louis Cyparis. Il avait été mis au cachot pour état d'ébriété sur la voie publique. Les murs de sa cellule lui ont évité une mort horrible. 

Extrait du documentaire "Décompte de l'an 2000" (voix, Yvan Labéjof

L'éruption de la montagne Pelée le 8 mai 1902 à Saint-Pierre (Martinique) ©martinique

30 000 victimes

En quelques secondes, c’est l’anéantissement total de Saint-Pierre. Une énorme masse ardente se précipite sur la ville, la couvre, l’étouffe, l’embrase puis roule sur la mer. La capitale de la Martinique est plongée dans l’obscurité. Rien n’est épargné. 

Les candidats aux élections législatives, Fernand Clerc et Louis Percin avaient déjà quitté la ville très tôt le matin, à 6h30, rapportent certains documents. 30 000 habitants périssent étouffés, brûlés, asphyxiés. 

Instant de recueillement 

La municipalité de Saint-Pierre, invite ses habitants et plus largement la population de aux manifestations du souvenir dimanche 8 mai 2022 à Saint Pierre.