martinique
info locale

Sainte-Lucie accepte des prisonniers des îles dévastées par Irma

monde
prison du Bordelais à sainte-Lucie
La prison de Sainte-Lucie
Le premier Ministre de Sainte-Lucie donne son accord pour recevoir des prisonniers des Turks-et-Caïcos et des Îles Vierges Britanniques dont les infrastructures pénitentiaires ont été détruites.
Le transfert d'une île à l'autre se ferait en toute sécurité, assure le Premier ministre de Sainte-Lucie, encadré par les autorités britanniques et locales.

Dans un premier temps, seuls trois prisonniers, venus des îles Turks-and-Caïcos seraient incarcérés à Sainte-Lucie. Mais après consultation des services judiciaires de Castries, Allen Chastanet annonce que la prison du Bordelais pourrait accueillir une cinquantaine de prisonniers supplémentaires, "sans danger pour la population de Sainte-Lucie", assure t-il.

Le Premier Ministre Chastanet précise qu'en prenant la décision d'accepter les prisonniers, il prend en compte ce qui serait arrivé si c'était Sainte-Lucie qui avait besoin d'aide: "en période de catastrophe, notre île a été secourue par des Britanniques et des Français.", a t-il rappelé.

Les prisons des Îles Vierges Britanniques et de Turks-and-Caïcos ont été en grande partie détruites par l'ouragan Irma et on estime qu'une centaine de prisonniers sont dans la nature dans ces îles dévastées. 

La déclaration (en anglais) du Premier Ministre Allen Chastanet





Publicité