martinique
info locale

Sainte-Lucie, cible d’une fake news pour une fusillade survenue aux Îles-Vierges américaines

réseaux sociaux
Fusillade
Fusillade sur une plage de Sainte-Croix dans les Îles Vierges américaines (28 juillet 2019). ©https://viconsortium.com
Une vidéo virale circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux à propos d’une fusillade qui, contrairement à une fausse information, s’est déroulée à Sainte-Croix, et non à Sainte-Lucie. Le consulat de Castries en Martinique regrette cette fake news.

Une vidéo troublante est actuellement diffusée sur les réseaux sociaux au sujet d'une fusillade qui s'est déroulée sur une plage à Sainte-Lucie ce week-end et qui a coûté la vie à plusieurs personnes. Le Consulat tient à préciser que l'incident n'a pas eu lieu à Sainte-Lucie et que Sainte-Lucie reste une destination sûre pour les visiteurs.

C’est en ces termes que le Consulat Général de Sainte-Lucie (en Martinique) a réagi sur sa page Facebook le 2 août 2019, suite à la diffusion de cette fake news. Or, cette fusillade s’est déroulée le 28 juillet 2019, vers 21H30, lors d'une manifestation appelé Floattopia, à proximité de Fort Frederik-Beach, à Sainte-Croix (dans les Iles Vierges Américaines). Ces coups de feu ont fait six blessés.
 

Les fakes news prennent de l’ampleur sur les réseaux sociaux


Ces dernières années, le phénomène des fake news s’est amplifié sur le Web. Les auteurs de ces fausses informations ont des motivations multiples. Tromper le lecteur ou influencer son opinion sur un sujet particulier, ou encore pour tenter d’augmenter le nombre de visiteurs sur un site.
 

Certains internautes relayent parfois à leur insu, des "infox"


Mais souvent, ce sont les internautes eux-mêmes qui densifient les "infox" (équivalent français de fake news), en propageant souvent à leur insu, ces fausses nouvelles, en demandant à leurs amis de partager ce qui est à la base, approximatif, déformé, ou mal interprété.
Réseaux sociaux
Les puissants réseaux sociaux du moment. ©réseaux sociaux
Selon un sondage Odoxa Dentsu-Consulting (réalisé en janvier 2019) pour Franceinfo et Le Figaro, 30% des Français reconnaissent avoir déjà relayé des fake news. Quant à ceux qui s'informent principalement via les réseaux sociaux, ils sont presque un sur deux (45%) à l'avoir fait.

Concernant le profil de ces relayeurs involontaires de fausses informations, le sondage montre que les plus nombreux sont les 18-24 ans (38%). Mais ce sont surtout ceux qui s'informent principalement via les réseaux sociaux plutôt que sur les médias traditionnels qui relayent ces informations. Ils sont 45%.  
 

Les fake news sont condamnables en France


En France, il existe déjà un important arsenal juridique destiné à combattre la propagation des fausses nouvelles, qui sont reconnues comme telles dans le droit national. Plusieurs infractions pénales ont été créées pour lutter contre les fausses informations qui créent un préjudice. L'article 37 de la loi de 1881 vise celles qui troublent la paix publique ; l'article L 97 du code électoral réprime celles qui altèrent la sincérité du scrutin (amende de 45 000 €).

Le 20 novembre 2018, deux nouvelles propositions de loi contre la manipulation de l'information ont été définitivement adoptées à l'Assemblée nationale. "La manipulation n'est pas seulement une menace mais une réalité bien installée", a affirmé le ministre de la Culture, Franck Riester, saluant des textes qui vont "dans le bon sens".
FakeNews
©RS
© Helmut Fohringer / APA-PictureDesk / APA
 

Une information fiable, relève d’un travail journalistique


Face à l’ampleur des fake news qui constituent un défi pour les médias et les journalistes, l’ODI (l’Observatoire de la Déontologie de l’Information) s’interroge dans son rapport annuel de 2018 :

Comment faire entendre une voix "autorisée" dans le brouhaha informationnel généralisé ?
Bien évidemment en cultivant les usages professionnels et la déontologie. La vérification, le croisement des sources, la contextualisation, la confrontation des points de vue, le respect de la vie privée et de la dignité des personnes, l’indépendance d’esprit...sont les clefs d’une information plus sûre et plus fiable
.

BON A SAVOIR :
https://www.gouvernement.fr/fake-news-guide-des-questions-a-se-poser-face-a-une-information
Publicité