Sainte Lucie entame la décriminalisation du cannabis

océan atlantique
Assemblée Nationale de Sainte-Lucie
L'Assemblée Nationale de Sainte-Lucie. ©Bill Mortley
Après avoir voté l'effacement des casiers judiciaires des personnes condamnées pour possession de petites quantités de cannabis, le nouveau gouvernement de Sainte Lucie, a annoncé son intention de modifier la loi sur la prévention et l'abus des drogues.

Cette première séance de l’Assemblée Nationale de Sainte Lucie (1er septembre) depuis les élections législatives du 26 juillet 2021 a duré plus de 5 heures. Elle a été levée avant le vote final pour modifier la loi sur la prévention et l’abus des drogues. Le Premier ministre, Phillip J. Pierre a annoncé l'intention de son gouvernement de décriminaliser la possession de 30 grammes de cannabis pour usage personnel.

Cette réforme est l’aboutissement de 20 ans de débat. En 2019, la proposition pour modifier les lois s’est concrétisée après la publication d’un rapport préparé par une commission spéciale composée de juristes, de médecins, d'utilisateurs et cultivateurs. Les conclusions étaient sans appel. La loi devait changer.

 

Sainte Lucie la commission sur le cannabis
La Commission sur le Cannabis de Sainte Lucie étudie la reforme depuis 2019. ©stluciacannabiscommission

 

À Sainte Lucie on sera bientôt autorisé à porter 30 grammes de cannabis pour usage personnel. Il sera illégal de consommer  de l’herbe dans les lieux publics. Les coupables encourront une amende de 470 euros. La consommation de cannabis sera interdite aux mineurs. En cas d’arrestation, les moins de 18 ans seront suivis par des conseillers en toxicomanie.

Des casiers judiciaires vierges

 

La chambre des députés a voté pour modifier la loi sur le casier judiciaire. Le Garde des Sceaux, Leslie Mondesir, a présenté le texte pour effacer les casiers judiciaires des personnes condamnées pour possession de petites quantités de cannabis.

Sainte Lucie centre penitentiaire de Bordelais
A Sainte Lucie des centaines de personnes sont incarcérées au centre pénitentiaire pour la possession de petites quantités de cannabis. ©picassa

 

Des centaines de Sainte Luciens seront libérés de prison. Ils vont bénéficier d’un casier judiciaire vierge ce qui leur permettra d’obtenir un emploi plus facilement et de formuler des demandes de visas de voyages et poursuivre des études à l’étranger.

Cette modification de la loi sera une deuxième chance pour beaucoup de jeunes. Le texte a été adopté à l’unanimité.

Un premier pas, selon le mouvement rastafari 

 

Pendant des années, le mouvement rastafari de Sainte Lucie a été fortement touché par les interdictions de cultiver et de consommer le cannabis. Ses  membres ont été systématiquement persécutés par les forces de l’ordre.

La communauté espère pouvoir développer la culture du cannabis à Sainte Lucie et pouvoir commercialiser sa production dans un cadre légal.