Sainte-Lucie : l’ancien Premier ministre impliqué dans un scandale d'escroquerie de vaccins anti-COVID-19

escroquerie
Sainte Lucie, Allen Chastanet
Sainte Lucie, l'ancien premier ministre de Sainte Lucie, Allen Chastanet impliqué dans un escroquerie autour des vaccins contre la COVID19. ©twitter
Avril 2021, Allen Chastanet, l’ancien Premier ministre de Sainte Lucie, a versé l’équivalent de 2,3 millions d’euros à une compagnie privée pour l’achat de 100.000 doses de vaccins AstraZeneca. Facturée 23 euros la dose alors que le prix du marché était de 3 euros, la commande n’a jamais été livrée.

Le 15 avril 2021, sans passer par un appel d’offres, l’ancien Premier ministre Allen Chastanet a commandé avec Radical Investments Limited 100.000 doses du vaccin AstraZeneca. Selon le document les doses venaient de la Belgique.

Un paiement de 2,3 millions d’euros a été fait sur le compte de Radical Investments Limited, une compagnie enregistrée à Sainte-Lucie.

Le directeur de Radical Investments, un barbadien appelé Mark Maloney, n'a aucune expérience dans le secteur pharmaceutique.  A travers sa compagnie Rock Hard Cement, l’activité principale de cet entrepreneur est la distribution du ciment dans plusieurs pays de la Caraïbe.

Le beau-frère de l’ancien premier ministre Saint-lucien dirige la filière de Rock Hard Cement à Sainte Lucie.

Mark Maloney
© rockhardcement Mark Maloney, président Radical Investments Limited.

Selon les informations publiées dans la presse barbadienne, les gouvernements de Barbade et des Bahamas s’intéressaient également à la proposition de Radical Investments Limited.

Les livraisons des vaccins programmées par le COVAX, l’entité qui garantissait un prix de 2,5 euros la dose, avaient pris beaucoup de retard à cause d'une forte demande mondiale.

La proposition de Mark Maloney de payer 23 euros la dose avec l’assurance d’une expédition rapide semblait être une solution à la pénurie.

Sainte-Lucie est l’unique pays à avancer les sommes à Radical Investments. Barbade, qui devrait recevoir 300.000 doses, a pris ses distances avec Mark Maloney.

L’argent des contribuables n’a pas été dépensé. Cette situation malheureuse est un exemple de l’environnement du Far West qui règne dans le marché des vaccins contre le COVID19,

Santia Bradshaw, premier ministre par intérim de Barbade.

Le nouveau gouvernement de Sainte Lucie demande un remboursement

 

Fin juillet 2021,  Allen Chastanet a perdu les élections législatives à Sainte-Lucie.

Son successeur, Philip J. Pierre veut savoir où sont passés les doses d’AstraZeneca. Depuis sa défaite aux législatives, le fauteuil d’Allen Chastanet, aujourd’hui député et leader de l’opposition à l’Assemblée Nationale est resté vide.

Dans une interview accordée le 22 septembre 2021, au quotidien Barbados Today, Allen Chastanet s’est exprimé brièvement sur la situation.

Nous avons attendu longtemps (pour les vaccins). Chaque semaine c’était une autre excuse et nous étions obligés à patienter. Malheureusement, dans notre cas, nous avions déjà avancé des fonds,

Allen Chastanet, ancien premier ministre de Sainte Lucie.

Le nouveau premier ministre, Philip J. Pierre a demandé à Radical Investments Limited de rembourser l'argent.

Il nous faut ces millions de dollars pour nous aider à augmenter nos capacités de dépistage et pour améliorer nos infrastructures hospitalières.

J. Pierre, premier ministre de Sainte Lucie.

Selon le service de communication du Premier ministre, Mark Maloney aurait promis de remettre cet argent à Sainte-Lucie.

Une escroquerie en série

 

Mark Maloney, le directeur de Radical Investments, estime être lui-même victime d’escroquerie. Il a déposé une plainte dans un tribunal de Floride contre 7 compagnies avec lesquelles il aurait sous-traité pour fournir ces vaccins.

L’une d’entre elles, Good Vibrations Entertainment LLC, spécialiste du secteur des divertissements, aurait trouvé le fournisseur des vaccins.

Mark Maloney, à travers Radical Investments Limited, aurait versé plus de 5 millions d’euros à Good Vibration Entertainment LLC pour l’achat des doses qui n’ont jamais été livrés.