Santé publique France incite les parents à "faire bouger les ados"

santé
Activités sportives / sport / ados / jeunes
De jeunes ados qui pratiquent le sport (image d'illustration). ©LANASTOCK
Depuis la rentrée scolaire 2022, Santé publique France a lancé une campagne de prévention, invitant les parents à encourager leurs enfants à bouger davantage. L’objectif est d’éloigner les adolescents des écrans (téléphones portables, tablettes…) en faisant de sport.

Santé publique France a lancé une campagne nationale de prévention contre la sédentarité des ados accros aux écrans. Dans un spot télévisé diffusé depuis le 1er septembre 2022, le gouvernement incite les parents à faire bouger davantage leurs enfants, afin de les éloigner des appareils connectés.

L’adolescence est une période de la vie durant laquelle les jeunes sont moins motivés, où ils cherchent davantage d’autonomie et souhaitent passer plus de temps avec leurs amis qu’en famille. Pourtant, "l’influence des parents est indéniable et les habitudes de vie prises au sein de la famille façonnent les comportements au cours de la vie". 

Que ce soit en les aidant à trouver les activités physiques qu’ils aiment, en les inscrivant à un sport ou encore en leur proposant de bouger ensemble, vos encouragements sont clés pour qu’ils bougent plus au quotidien et gardent ces bonnes habitudes à l’âge adulte.

Santé publique France

Quel que soit l’âge, "l’activité physique joue un rôle essentiel pour le bien-être et la santé" rappellent les les professionnels médicaux. Elle permet d’améliorer la qualité de vie et, à plus long terme, de diminuer le risque de certaines pathologies. Au moins 1h d’activité physique par jour est recommandée et 3 fois par semaine pour des pratiques plus intenses (danses, vélo, jeux de ballons…).

Smartphone flouté
(Image d'illustration). ©Francetvinfo

Limiter le temps sur les écrans

Il est recommandé de ne pas laisser votre enfant en position assise ou allongée pendant plus d’une heure d’affilée en dehors des heures de sommeil et de sieste. Ce temps passé assis ou allongé inclut le temps passé devant un écran (télévision, smartphone, tablette, ordinateur, jeux vidéo...) qu’il est recommandé de limiter.

SpF

"L’exposition aux écrans doit être totalement évitée avant l’âge de 2 ans", puis limitée à moins d’une heure par jour entre 2 et 5 ans, souligne Santé publique France.

Sources : le site mangerbouger.fr