Sapeurs-pompiers de Martinique : un préavis de grève lancé par la CGTM lundi 8 février 2021

social
Pompiers Martinique
©JCS

Le syndicat CGTM (Confédération Générale du Travail de la Martinique) des sapeurs-pompiers, a lancé un préavis de grève à compter du lundi 8 février 2021. Le versement de la prime de feu et d'une prime COVID sont notamment au coeur des revendications. 

Un appel à la grève est lancé à partir du lundi 8 février 2021 à l'appel du syndicat CGTM des sapeurs-pompiers.

Pour le secrétaire général de la CGTM Mickael Cavely, ce mouvement "fait suite à la non-réponse du président du STIS à nos courriers". 

Des courriers qui mentionnent les revendications suivantes :

-Paiement de la prime COVID pour tous les agents du STIS (service territorial d'incendie et de secours)
-Respect des protocoles signés concernant la mise en place de la complémentaire santé
-Mise en place du concours de sergent au 1er trimestre 2021
-Mise en place du concours de caporal SPP
-Mise en paiement de la prime de feu depuis la sortie du décret de référence.
-Passage aux 12 heures pour les sapeurs-pompiers en garde.
-La construction d’un service logistique et technique.

Des revendications contestées par le président Birota 

 

À ces revendications exprimées par le syndicat CGTM, le président du STIS Belfort Birota répond : 

J'ai la conscience tranquille ! Nous avons été l'un des premiers STIS à mettre en oeuvre la prime de feu. Il y a du retard dans le versement 2020 car nous devons attendre le versement d'une subvention de la CTM pour pouvoir la payer avec effet rétroactif en mars 2021. Cela représente environ 200 000 euros. Elle a commencé à être versée début janvier 2021. Par ailleurs je négocie avec le syndicat qui siège au conseil d'administration du STIS à savoir le SNSPP pas avec le syndicat qui n'y siège pas. 

Belfort Birota, président du STIS

 

Pas d'argent pour la prime COVID

 

Aux premiers rangs, comme le personnel hospitalier, pour transporter les patients touchés par la COVID-19, les sapeurs-pompiers de Martinique auraient voulu être logés à la même enseigne que leurs homologues guyanais à savoir bénéficier d'une prime de 1000 euros. 

Notre budget est de 18 millions d'euros par an versés par la collectivité territoriale de Martinique et de 10 millions par les communes dont 40 % en attente de recouvrement. Je ne peux pas verser cette prime car aucune ressource n'a été transférée de l'État vers les collectivités pour la prise en charge de cette prime.

Belfort Birota

 

Enfin le président du STIS annonce qu'un terrain sera prochainement mis à disposition sur la commune du Lamentin et près du centre de secours des pompiers pour y aménager un atelier mécanique fonctionnel. 

Le syndicat SNSPP (Syndicat National des Sapeurs-Pompiers Professionnels et des PATS des SDIS de France) n'a fait aucun commentaire au sujet de cette grève.