publicité

À Schoelcher et Saint-Pierre, l'affiche du Biguine Jazz Festival est séduisante

Le Biguine Jazz Festival s'achève demain (15 août) au parc des floralies aux Trois-Ilets avec un programme aussi séduisant que les jours précédents. Nous vous proposons un petit condensé des soirées de samedi et dilmanche.

© Martinique-La1ere
© Martinique-La1ere
  • Martinique La 1ère
  • Publié le
Le Biguine Jazz Festival confirme son succès populaire cette année encore grâce à la qualité de la programmation.
 

Au CDST à Saint-Pierre


Dimanche dernier (12 août 2018), dans les allées du CDST (Centre de Découverte des Sciences et de la Terre), à Saint-Pierre, Williams café et Dimitri Paul ont présenté un mélange de rap, de beatbox, de soul, de jazz et de trompette vocale. Sur la scène également le pianiste martiniquais, multi-instrumentiste, compositeur et arrangeur, Ronald Tulle "qui apporte à la tradition du jazz une sensibilité propre aux Antilles", expliquent les organisateurs. Le pianiste cubain Alfredo Rodriguez a suscité l'admiration et Tanya Saint-Val, l'une des reines du zouk expérimente aussi des courants musicaux de la Caraïbe avec pop caribéenne aux influences jazzy.
 

Soirée d'ouverture à Schoelcher


La soirée de lancement, samedi 11 août 2018 à l'hôtel de la Batelière à Schoelcher, une histoire de frères a fait sensation. Scott et Tony Tixier sont frères jumeaux et martiniquais d’origine. Ils ont partagé la scène avec les frères Alex, Nicole et Jacky Bernard, musiciens, créateurs et piliers incontournables de la musique martiniquaise et caribéenne.
Voir des extraits de ces spectacles de samedi et dimanche (Martinique La 1ère).
Festival Biguine Jazz 2018
 

La dernière aux Trois-Ilets


La dernière journée du Biguine Jazz Festival dans le parc des floralies aux Trois-Ilets, est intitulée "Family Day". Le programme est riche : Maher Beauroy et Esy Kennenga font partie des principaux espoirs antillais du jazz et de la créole pop. La saxophoniste Yolanda Brown est née en 1982 à Barking (Angleterre) de parents d’origine jamaïcaine. Stéphane Castry est un bassiste, compositeur, arrangeur et directeur musical d’origine guadeloupéenne. Alain Jean-Marie, Winston Berkeley, Alex Bernard, Aristide Gonçalves, Xavier Cobo, Alain Dracius, Dominique Bougrainville, se retrouvent pour donner le Tribute To Solon. Laurent Phénis, alias Bambou Man, a fait le tour du monde avec ses instruments qu’il confectionne lui-même grâce à du bambou.




 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play