Le secteur de la croisière veut optimiser les bons chiffres

tourisme
Croisières, paquebot
©Martinique1ere
Le secteur de la croisière s’apprête à dévoiler ce vendredi (23 mars) la deuxième phase de son projet d'orientation afin de développer l'activité à horizon 2025.
La croisière est en plein boom depuis plusieurs mois avec plus de 500 000 visiteurs, bien loin des chiffres de la fréquentation touristique de 2011 qui affichaient 50 000 visiteurs par an. Et parmi les acteurs de ce regain l'activité, le Grand Port maritime de Martinique, selon Jean-Remy Villageois, son directeur, la Martinique revient de très loin.

Objectif : faire encore mieux 


Une étude a donc été lancée afin de savoir comment optimiser ces chiffres. On sait par exemple, que lorsque le Grand Port investit 1 euro en termes d’infrastructure, les retombées sont d’1,3€ pour l’ensemble de la Martinique. C'est donc un secteur à creuser pour notre économie.



Les touristes qui sont de passage savent pertinemment que la Martinique n’est pas une destination shopping comme Saint Martin, où la dépense moyenne est estimée entre 150 et 180 euros par visiteurs. Ici, on parle plutôt de 80 euros, mais avec une nuance considérable. Sur un euro dépensé en Martinique, 70 centimes restent chez nous alors qu'à Saint-Martin, 20 centimes seulement restent dans le circuit. 



Autant d’explications à retrouver dans l'entretien de Jean-Rémy Villageois dans Saw ka di ce jeudi 22 mars 2018.