Semaine de la presse à l’école : la présidente du club presse Martinique échange avec les élèves

médias
Semaine de la Presse 2022 Lycée Acajou2
Au Lycée Acajou 2, Débora Ambroisine, journaliste et présidente du Club Presse Martinique échange avec les élèves de la classe de 1ère histoire et géographie géopolitique. ©Débora Ambroisine
Dans le cadre de la 33e édition de la semaine de la presse à l’école (21 au 26 mars 2022), Debora Ambroisine, journaliste et présidente du Club Presse Martinique, retourne dans les salles classes pour échanger avec les élèves autour du métier de journaliste. Organisée par le Centre pour l’Education aux Médias et à l’Information, cette semaine a pour thème : "s’informer pour comprendre le monde"

"S’informer pour comprendre le monde" : c’est le thème de la semaine de la presse à l’école.

Comme chaque année, des journalistes vont dans les établissements scolaires pour partager leurs expériences.

L'objectif de cette semaine de la Presse est d'aider les élèves à comprendre le fonctionnement des médias, à former leur jugement critique et à développer leur goût pour l’actualité.

Depuis deux jours, Débora Ambroisine, présidente du Club Presse Martinique, passe de sa salle de rédaction aux salles de classe.

Déborah Ambroisine
Déborah Ambroisine, présidente du Club Presse Martinique ©Twitter

Accompagnée de Fabrice Théodose, journaliste à Martinique la1ère et parrain de cette édition, Débora Ambroisine a commencé la semaine de la presse à l’école au Collège Julia Nicolas à Fort-de-France.

Ce collège a mise en place une Web Radio. Débora Ambroisine a pu constater que les membres de l’équipe, tous issus des classes de 3e, se comportaient avec beaucoup de  professionnalisme.

Je trouve que cette semaine c’est le bon moment de rencontrer les jeunes pour qu’ils puissent comprendre la réalité du métier, 

Débora Ambroisine, présidente du club presse Martinique

Semaine de la Presse l'organisation
De gauche à droite: Josiane Decerf professeure, collège Julia Nicolas, Marie-Hélène André, principal du collège Julia Nicolas, Claire Juston CLEMI, Débora Ambroisine, journaliste et président du Club Presse Martinique, Fabrice Théodose, journaliste et parrain de la Semaine de la Presse à l'Ecole, Christopher Marquier, l'Inspecteur Etablissement et Vie Scolaire, Natalie Methelie, Coordinatrice du CLEMI, Centre pour l'Education des Médias et a l'Information. ©Débora Ambroisine

Les lycéens, maîtres des réseaux sociaux

Au Lycée Acajou 2, rendez-vous avec les élèves de première d'histoire et géographie géopolitique. Elle a évoqué les difficultés des journalistes à vérifier les informations face aux multiples sites, spécialistes de fake news.

L’importance des réseaux sociaux comme sources d’informations a également été abordée.

C’est sur les réseaux sociaux que les élèves lisent des journaux et des chroniqueurs. Ils aiment beaucoup les échanges en direct. Ils m'ont parlé du compte Tik Tok du Ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebarri, dont ils sont fans. Et on a eu une longue discussion sur la crédibilité d’être à la fois journaliste et influenceur,

Debora Ambroisine

Débora Ambroisine a été interrogée sur l’autocensure des journalistes, victimes parfois de menaces et de pressions. Les risques sont réels quand des groupes ou des individus veulent étouffer certaines informations.

Les élèves ont appris que le côté glamour, souvent associé au métier de journaliste-présentateur, n’était que superficiel. L'amplitude de travail par exemple, est très longue pour ceux qui voyagent souvent...et le téléphone n’est jamais éteint...