Les sénateurs s'informent de la réalité des risques majeurs notamment au Prêcheur

sécurité
Des sénateurs au Prêcheur
De gauche à droite, Marcellin Nadeau, maire du Prêcheur, Mathieu Darnaud (sénateur de l'Ardèche), Guillaume Arnell (sénateur de Saint-Martin), Victoire Jasmin (sénatrice de la Guadeloupe) et la sénatrice martiniquaise Catherine Conconne (samedi 21 avril 2018 au Prêcheur). ©Djapa
Une mission sénatoriale "risques majeurs : prévention et gestion des risques" est en Martinique (du 20 au 23 avril 2018). Ses membres sont impressionnés par l'organisation des habitants du Prêcheur, témoins de coulées de boue depuis janvier dernier. 
La délégation sénatoriale aux Outre-mer en visite au Prêcheur ce samedi (21 avril 2018), au lendemain d'une rencontre avec les élus de Fort-de-France à la mairie.

Accueillie en Martinique par la sénatrice Catherine Conconne, la délégation mène sur les deux années à venir, une étude sur les risques naturels majeurs en Outre-mer. Une étude en deux volets : le premier sur la prévention des risques et la gestion des événements, et le second sur les problématiques de reconstruction, d'adaptation et de résilience des territoires.

Le groupe est composé de Victoire Jasmin (sénatrice de la Guadeloupe), Guillaume Arnell (sénateur de Saint-Martin), désigné rapporteur coordonnateur de l'étude et de Mathieu Darnaud (sénateur de l'Ardèche).

Visite très instructive au Prêcheur


Ce samedi matin au Prêcheur, les habitants ont raconté leur quotidien depuis ces événements. "Ils (les sénateurs, ndlr), sont très contents de l'organisation de la population face à ce problème de coulées de boue dans la rivière des Abymes au Prêcheur, confie une habitante.

La délégation est très impressionnée par les conséquences des coulées de boue. "Voir les images, c'est une chose mais voir de ses propres yeux c'est autre chose", confie l'un des membres de la délégation de sénateurs. "Le phénomène est encore plus impressionnant lorsque nous sommes sur place".

Tou sa nou ka di yo, ka ba yo plis fôs' pou travay épi nou" (Ce que nous disons à ces sénateur est très utile pour élaborer un travail en commun), explique une autre habitante. Les sénateurs se disent prêts à s'enrichir de cette visite (effectuée à pied dans les rues de la commune), pour soutenir les habitants du Prêcheur.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live