Serge Letchimy demande au Gouvernement de ne pas prendre de mesures de suspensions de salaires et de droits sociaux à compter du 31 décembre 2021.

coronavirus
Letchimy / Castex
Serge Letchimy, président conseil exécutif CTM / Jean Castex Premier ministre ©CTM/FTV
Dans un courrier adressé ce vendredi 31 décembre 2021 au Gouvernement, le Président du conseil exécutif interpelle le Premier Ministre sur la situation des personnels non-vaccinés des secteurs sociaux, sanitaires et médico-sociaux de Martinique soumis à l’obligation vaccinale.

Le gouvernement a retenu la date du 31 décembre 2021 pour la finalisation de la mise en oeuvre de l'obligation vaccinale à l'ensemble des soignants, salariés des établissements de santé et médico-sociaux, aides à domicile et pompiers. 

Cette décision a de fortes implications en Martinique. Les principaux syndicats regroupés dans une intersyndicale n'ont cessé de demander une nouvelle dérogation ou la suspension de la loi. La dernière mobilisation dans les rues de Martinique (mercredi 29 décembre 2021)  a rassemblé plus de 300 personnes. 

Dans un courrier adressé ce vendredi 31 décembre 2021, au Premier ministre et aux trois ministres concernés, Elisabeth Borne, ministre du Travail, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et  Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé,  Serge Letchimy, le Président du conseil exécutif interpelle sur la situation des personnels non-vaccinés des secteurs sociaux, sanitaires et médico-sociaux de Martinique soumis à l’obligation vaccinale.

Il a formellement demandé à Jean CASTEX d’annuler l’application de la suspension des salaires et des droits sociaux pour les personnels soumis à l’obligation vaccinale à compter du 31 décembre 2021.

 

« Il s’agit de ne pas faire du 31 décembre un couperet qui risquerait de plonger des milliers de Martiniquais dans une nouvelle précarité qui renforcerait les inégalités déjà fortes dans notre société. Il convient de ne pas négliger le fait que les personnes non-vaccinées sont souvent des mères et des pères de famille et doivent à ce titre pourvoir aux besoins de leur foyer. »

Serge Letchimy, président du conseil exécutif de la CTM

Dans sa lettre, Serge Letchimy  prône également le recours aux tests gratuits, en plus des mesures personnalisées annoncées par l’Etat, afin d’assurer la continuité des services de santé, tout en maintenant le niveau de protection nécessaire de chacun et de chacune face à la menace du virus.

Retrouvez ici l'intégralité du courrier adressé au Premier ministre  

Lettre Serge Letchimy