martinique
info locale

Sida en Martinique : 52 nouveaux cas en 2018

journée internationale de lutte contre le sida
Sida
1er décembre : journée mondiale de lutte contre le sida ©DR
Ce dimanche 1er décembre 2019, c’est la "journée mondiale de lutte contre le sida". Plus de 37 millions de personnes touchées dans le monde en 2018. En Martinique, 52 nouveaux cas ont été recensés, majoritairement des hommes hétérosexuels âgés entre 25 et 49 ans.
En 2018, plus de 37 millions de personnes vivaient avec le VIH sur la planète (37,9 précisément). Ce nombre est en constante augmentation, grâce à la généralisation des antirétroviraux, lesquels permettent aux personnes atteintes de vivre plus longtemps. Cependant, 1 million de personnes meurent chaque année, des suites d’un sida.
 

Situation en Martinique 


En Martinique, 52 nouveaux cas de VIH ont été recensés en 2018, un chiffre qui a baissé de 3 points par rapport à 2017. Ces 52 personnes nouvellement contaminées sont majoritairement des hommes hétérosexuels, âgés de 25 à 49 ans.

D’après les dernières statistiques de Santé Publique France, la Martinique est la 3e région où l’activité de dépistage est la plus élevée. Concernant le taux de dépistage positifs, le territoire se place en 5e position à l'échelle de toute la France.
 

Plus de 1000 patients suivis


Autre chiffre pour la Martinique : 1105 patients sont médicalement suivis de façon régulière. 95% d’entre eux sont soumis à un traitement antirétroviral, dont le succès thérapeutique est observé dans 90 % des cas.

Les programmes d’accès au traitement et à la prévention mis en place, ont permis de mettre en 2018 plus de 23 millions de personnes sous traitement à travers le monde.
Médicaments
Gélules et comprimés ©CC


Les points clés du sida en 2018 


> 5,8 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale, nombre qui augmente progressivement depuis 2013
> Environ 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité VIH, soit une diminution par rapport à 2017 (-7%), après plusieurs années de stabilité
> Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité, 56% ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40% lors de rapports entre hommes et 2% par usage de drogues injectables
> Une diminution du nombre de découvertes de séropositivité est observée depuis plusieurs années chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) nés en France et chez les hommes hétérosexuels qu’ils soient nés en France ou à l’étranger
> Une diminution est également observée chez les femmes hétérosexuelles nées en France
> Aucune diminution à souligner chez les HSH nés à l’étranger et chez les femmes hétérosexuelles nées à l’étranger
> Plus d'un quart des personnes (environ 1 700) ont découvert leur séropositivité VIH à un stade avancé de l'infection
> Le dépistage du VIH doit être intensifié dans les populations les plus exposées au VIH, afin de réduire la proportion de personnes qui ignorent leur séropositivité et leur permettre de bénéficier d'un traitement antirétroviral
La progression des diagnostics d’infections à gonocoque (chez les HSH et les hétérosexuels) et à chlamydia trachomatis se poursuit, dans un contexte où le dépistage de ces deux IST augmente également.

(Source : Santé Publique France)
Publicité