Simone Boislaville, l’épouse du regretté Loulou, fête ses 100 ans d’existence en Martinique

traditions
Loulou et Simone Boislaville
Loulou Boislaville (décédé le 15 mars 2001) et son épouse Simone âgée de 100 ans en février 2021) ©Mtque 1ère / capture Facebook J.L Bougrainville / DR

Deux décennies après la mort de Loulou Boislaville le 15 mars 2001, Simone, l'épouse du garant du folklore, des traditions de noël et du carnaval en Martinique, est devenue centenaire.

Vendredi 19 février 2021, Simone Boislaville a fêté ses 100 ans à Fort-de-France. Elle et Loulou ont quatre enfants, dont Dany, plus connue sous son nom d’artiste Zaza et Délly, aujourd’hui retraité, ex danseur du ballet de Martinique.

Simone Boislaville est une ex infirmière de la maternité de Redoute, comme feu son mari, Loulou Boislaville qui, avant de prendre la direction du grand ballet folklorique de Martinique, a fait carrière à l’hôpital psychiatrique de Colson. C’est là que le chansonnier Guy Méthalie a côtoyé d’abord en tant que collègue, celui qu'il considère comme son mentor.

L'artiste a autant d'affection à l'égard de Simone.

Loulou a été mon père spirituel et donc j’ai bien connu son épouse que revois de temps en temps. Nous avons danser ensemble au groupe folklorique de Martinique dirigé à l’époque par son défunt mari.

 

Simone est une excellente danseuse de bèlè et de calinda, une centenaire aimable et souriante, toujours prête à rendre service. De son vivant, Loulou l'appelait "maman".

(Guy Méthalie)

 

Simone Boislaville qui vit dans la maison familiale au quartier Hermitage à Fort-de-France, est toujours restée très discrète aux côtés du populaire Loulou qu’elle gâtait avec sa bonne cuisine, "un mari qui adorait le chocolat-pain au beurre" se souvient Guy Méthalie.

Guy Méthalie et Bernard Bolosier
Guy Méthalie et Bernard Bolosier, deux amis très proches de la famille Boislaville ©E. Méthalie / Capture Facebook B. Bolosier / DR

Bernard Bolosier, ex-directeur de la maison de la culture du Lamentin, est lui aussi un ami proche de la famille Boislaville.

Quand je venais voir Loulou, j’étais accueilli comme un fils par sa femme, que tout le monde appelle Simone.

Quand elle était plus en forme autrefois, elle avait toujours quelque chose à offrir à ses invités.

Je lui souhaite encore longue vie parmi nous.

(Bernard Bolosier)

 

Jusqu’à la disparition de Loulou (Louis-Lucien) depuis bientôt 20 ans (le 15 mars 2001), Simone Boislaville a aussi soutenu sans faille l’action de son époux pour la sauvegarde et la promotion du folklore, des traditions de noël et du carnaval dont il était le garant le plus emblématique en Martinique.

Joyeux anniversaire Madame Boislaville.  

Les Outre-mer en continu
Accéder au live