publicité

Sojourner Truth, la foi chevillée au cœur et au corps

Infatigable militante de l’émancipation des noirs, l’Afro-américaine Sojourner Truth a été un véritable poison pour les gouvernements de son pays au cours de sa vie tumultueuse longue de près d’un siècle.

Portrait de Sojourner Truth. © DR
© DR Portrait de Sojourner Truth.
  • Par Jean-Marc Party
  • Publié le
Sojourner Truth est autant une figure emblématique du combat abolitionniste qu’une pionnière du féminisme. Née esclave en 1797 sous le nom d’Isabelle Baumfree dans l’État de New York, sa forte personnalité et son long combat pour la liberté lui ont conféré une reconnaissance mondiale posthume.
Le robot mobile de la sonde spatiale parvenue sur la planète Mars en 1997 porte son nom. Une initiative du directeur du programme, l’astrophysicien Cheick Modibo Diarra, natif du Mali.

Une pionnière du féminisme


L’esclavage est aboli à New York en 1827, une quarantaine d’années avant la fin de la Guerre de Sécession. Ce qui offre la possibilité à la jeune Isabelle d’affirmer ses convictions. Elle sera la première femme noire à gagner un procès contre un homme blanc, un esclavagiste du Sud ayant acheté son jeune fils.

Profondément croyante, elle devient prédicatrice de l’église pentecôtiste. Dans ses sermons, elle n’a pas de mots assez durs contre l’esclavage et les inégalités entre femmes et hommes. Elle est la première à établir un lien entre ces deux types de discriminations.

Nouveau palier de sa vie à 46 ans. Elle abandonne son nom d’esclave. Elle est désormais Sojourner (la voyageuse) Truth (la vérité). La prédicatrice itinérante qui montre à ses contemporains la voie de la vérité. Elle est souvent vue aux côtés de deux grandes figures abolitionnistes, Frederick Douglass et Harriet Tubman. Parmi ses combats, à retenir les campagnes de recrutement de soldats noirs dans l’armée nordiste contre l’armée sudiste, ou contre la ségrégation dans les tramways à Washington.

Infatigable, Sojourner Truth milite pour l’accès des Noirs à la propriété privée de la terre. Elle se prononce contre la peine de mort, pour la réforme des prisons. Elle figure au panthéon de ces nombreuses femmes noires ayant activement lutté contre les discriminations raciales aux États-Unis, au péril de leur vie. Sojourner s’éteint en 1883, à l’âge de 86 ans.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play