"Le temps qui court nous donne raison d'avoir annulé le tour" [Alain Richard, président de la fédération des yoles rondes]

yoles
Alain Richard
Alain, Richard, président de la Fédération des yoles rondes de la Martinique ©André Quion-Quion
Pas de 36e tour de Martinique en yoles rondes en 2020. Tout en comprenant la frustration du public et des coursiers, Alain Richard, le président de la fédération, et son équipe profitent de cette pause forcée, pour ajuster le règlement intérieur, revoir les règles et préparer la saison à venir.
"Le temps qui court nous donne raison d'avoir annulé le tour" déclare Alain Richard, le président de la fédération des yoles rondes. Il y a la pandémie liée au coronavirus mais aussi tout l'environnement autour de la voile. 

Économiquement, le tour repose sur la participation des partenaires. Certaines communes pressenties viennent à peine d’élire leur premier magistrat. Cette décision est aussi confortée par l’interdiction des manifestations regroupant 5000 personnes (covid-19).

Le tour de Martinique en yoles rondes draine quotidiennement au minimum 40.000 personnes. il y a aussi le plan sportif avec les coursiers. Ces derniers n’ont pas bénéficié de conditions optimales pour s’entraîner. 


Se préparer pour demain


Pour ce faire le conseil d’administration travaille pour revoir le règlement intérieur et celui des compétitions. 

Entretien avec le président de la fédération des yoles rondes.
Après cette période administrative, la réflexion une fois terminée et les corrections apportées, les nouveaux textes devront être validés lors de l’assemblée générale de novembre 2020.
Une période qui devrait coïncider avec la reprise des compétitions.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live