Tentative d'évasion avortée au commissariat du Lamentin

faits divers
Voiture de police
Voiture de police au Lamentin. ©Martinique la 1ère
L'un des quatre braqueurs présumés de "Martinique Bijoux" a tenté de s'évader durant sa garde à vue au commissariat du Lamentin. Pour arriver à ses fins, il a agressé une policière. L'individu a finalement été arrêté sans avoir pu quitter le bâtiment.

Jeudi 20 janvier 2022, six malfaiteurs braquent l'enseigne "Martinique Bijoux" située à la rue Lamartine à Fort-de-France. Quelques heures après les faits, quatre hommes sont interpellés. 

Ils sont placés en garde à vue au commissariat du Lamentin. Vers 3 heures du matin, dimanche 23 janvier 2022, un des malfaiteurs présumés à tenter de prendre la poudre d'escampette. 

Un stratagème simple

Il a simulé être malade. Une policière a ouvert la porte de la cellule afin de lui porter assistance. C'est alors que l'individu l'a agressé et a tenté de lui prendre son arme. Il n'y est pas parvenu, mais il a gardé comme un bouclier la femme en la tenant par le cou.

Un adjoint a alors sorti son pistolet pour que l'homme relâche sa collègue. 

Un épilogue sans utilisation d'arme

C'est finalement l'intervention de policiers qui rentraient d'une patrouille qui a ramené le calme. Le braqueur présumé s'est finalement rendu sans qu'aucun coup de feu n'ait été tiré.

La policière prise en otage souffre de contusions, notamment au niveau du cou.